Akissi Delta : « Comme j’ai été une servante, je ne peux pas réaliser et produire une série comme MA FAMILLE »

La réussite nous expose avec le temps, nos amis et nos ennemis. Et il n’est guère surprenant de voir une personne réussir et être victime de calomnies et de ragots, surtout en Afrique.

Akissi Delta, productrice et réalisatrice de la série culte ma famille sortie dans les années 2000, en a justement fait les frais et elle raconte.

« Vous savez c’est vraiment dommage, j’ai presque fait tous les pays francophones de la sous-région et les gens là-bas étaient fiers de moi et me disaient que c’est dommage que je sois une Ivoirienne car pour eux, les Ivoiriens dénigrent plus que n’encouragent tout ce qui vient de chez eux ».

« Les Ivoiriens ont toujours une histoire à dire sur les gens qui ont réussi, que ça soit Didier Drogba, Alpha BlondyA’SALFO ou encore moi Akissi Delta parce que je ne suis pas partie à l’école. Pour eux, une personne qui n’est pas allée à l’école ne peut pas être intelligente, c’est-à-dire moi Akissi Delta comme je suis venu du village et que j’ai été une servante, je ne peux pas réaliser et produire une série comme MA FAMILLE vu son succès pendant que les Européens sont fiers de moi et m’encouragent quand ils regardent les séries que j’ai produites ».

« Comment des Ivoiriens peuvent s’asseoir et dire que c’est moi qui ai tué certaines actrices de la série pour avoir du succès, vraiment, c’est dommage. Ça fait honte à la Côte d’Ivoire, quand quelqu’un se bat pour s’en sortir et que des personnes se plaisent à salir son image, essayez de la soutenir que de l’enfoncer, mais bon, comme certains Ivoiriens ne sortent pas et sont exclusivement ici, ils n’ont pas encore compris que nous sommes ridicules aux yeux des autres pays quand on fait prospérer de fausses rumeurs pour salir l’image d’une personne qui est loin de ce qui se raconte sur elle ».

« J’accuse aussi les parents de ces actrices décédées, car ils savent de quoi leurs enfants sont décédés mais il n’y a même un parmi eux qui va se lever et dire la cause des décès pour blanchir mon image. Sachez que bientôt, je vais écrire mon livre qui va raconter mon histoire, c’est dans ce livre que je donnerai tous les détails afin que cette histoire cesse pour de bon et qu’on arrête de m’accuser pour rien car ça me fait très mal ».

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
L’environnement ne sera plus oublié