in

Aliko Dangote : voici le plus grand pari de l’homme le plus riche d’Afrique

Sur une péninsule à l’est de Lagos, 30 000 travailleurs sont employés dans le cadre d’un projet de 15 milliards de dollars qui promet de transformer la situation économique du Nigeria. C’est là qu’Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, prévoit de dépenser plus que sa valeur nette de 13,5 milliards de dollars pour construire l’une des plus grandes raffineries de pétrole au monde. 

Homme le plus riche d’Afrique : les ambitions d’Abdul Samad Rabiu, le grand concurrent d’Aliko Dangote

 

Si Aliko Dangote parvient à réaliser ce projet, il pourrait mettre fin à l’ironie de l’importation du pétrole au Nigeria. Ce dernier, qui est le plus grand producteur de pétrole d’Afrique, commande 7 milliards de dollars de carburant par an pour répondre à ses propres besoins… L’effondrement du prix du pétrole et le triste bilan du Nigeria en matière de projets industriels sont des facteurs de risque importants. Pourtant, le pari de Dangote a le potentiel de révolutionner l’économie nigériane…Le gouverneur de la banque centrale, Godwin Emefiele, a déclaré que le projet pourrait employer plus de 70 000 personnes lorsqu’il sera opérationnel.

La fortune de Jeff Bezos bat un nouveau record en dépassant les 200 milliards de dollars

 

“Oui, les risques sont élevés, les défis sont importants”, a déclaré Devakumar Edwin, directeur général du complexe de la raffinerie, qui travaille avec le milliardaire depuis environ trois décennies. “Mais les récompenses sont également élevées”. Le site est truffé de superlatifs. Il s’agit du plus grand projet industriel jamais réalisé au Nigeria. Il dispose d’une colonne de distillation permettant de séparer le brut en différents combustibles à différentes températures, la plus grande du monde.  La raffinerie qui produira 650 000 barils par jour fait partie d’un complexe pétrochimique de 15 milliards de dollars, qui abritera également un transformateur de gaz et la plus grande usine d’ammoniac et d’urée au monde, utilisée pour la fabrication de plastiques et d’engrais.

L’homme qui a filmé Jacob Blake se faire tirer dessus par la police, témoigne

 

Pourtant, les précédentes tentatives du Nigeria pour atteindre l’autosuffisance en carburant n’ont pas abouti. Les quatre raffineries d’État, ouvertes dans les années 1970, fonctionnaient à une fraction de leur capacité avant d’être fermées pour réaménagement. Une première tentative de Dangote d’entrer dans le secteur du raffinage a échoué. En 2007, il a acheté l’une des usines d’État pour voir cette privatisation rapidement annulée par un nouveau gouvernement…

Source : bloomberg




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LDC Femmes : Lyon décroche le sacre de la coupe d’Europe

LDC Féminin : les mots de félicitations d’Emmanuel Macron pour le sacre de l’OL