Allemagne : Victime de racisme, un prêtre congolais quitte sa paroisse en pleine messe

Un prêtre germano-congolais a annoncé sa démission en pleine messe, dimanche dernier. Le curé ne supporte plus les attaques racistes dont il est l’objet.

Coronavirus chinois : la Cité interdite de Pékin va fermer jusqu’à nouvel ordre

« Le prêtre Olivier Ndjimbi-Tshiende mettra fin au 1er avril à son sacerdoce dans la paroisse de Zornedig » en Bavière, « et occupera de nouvelles fonctions », a indiqué l’Evêché de Munich en disant « regretter beaucoup » la décision et en affirmant « se tenir aux côtés » de son curé.

« Il se sent à présent soulagé (…) la situation a été pour lui très difficile à supporter », a souligné l’Evêché dans un communiqué.

Olivier Ndjimbi-Tshiende

La BBC annonce la suppression de 450 postes dans sa rédaction

Olivier Ndjimbi-Tshiende, 66 ans, a indiqué avoir reçu de nombreuses menaces de mort anonymes et fait l’objet d’insultes racistes, souvent publiques, émanant notamment d’élus locaux du parti conservateur CSU, branche bavaroise du mouvement de la chancelière Angela Merkel ( CDU), qui contrôle depuis des décennies cet Etat régional très catholique.




Plus d'articles
Instagram : une pièce d’identité désormais exigée pour les comptes jugés suspects