Angélina Jolie : son sosie emprisonné en Iran l’appelle à l’aide

La jeune fille est connue sur les réseaux sociaux pour avoir été la version “zombie” d’Angelina Jolie.

Sahar Tabar, une adolescente Iranienne, a été arrêtée en octobre 2019 puis condamnée à dix ans de prison, comme le rapporte The Guardian. Ses avocats ont déclaré au média qu’elle avait fait l’objet de poursuites pour ” corruption de jeunes et de manque de respect pour la République islamique”. Un rapport la décrit comme “une victime avec une personnalité et un état mental anormaux qui recherchait la vulgarité sur les réseaux sociaux”.

La raison ? Elle dévoilait très souvent sur son compte Instagram – qui a depuis été supprimé – des photos d’elle grimée de façon à ressembler à l’ex-femme de Brad Pitt, façon “horreur”. Elle cumulait presque 50 000 abonnés sur le réseau social, où elle était très active. “A chaque fois que je publie une photo, je me maquille d’une façon très marrante. C’est un moyen de m’exprimer, une sorte d’art. Mes fans savent que ce n’est pas mon vrai visage”, avait-elle déclaré en 2017 dans un média russe, dont les propos ont été rapportés par India Tv.

La jeune femme de 19 ans, de son vrai nom Fatemeh Khishvand, est accusée de : blasphème, obtention de revenus par des moyens inappropriés, incitation à la violence,  encouragement des jeunes à la corruption. Elle aurait été innocentée de deux de ces quatre chefs d’accusation mais elle ne souhaite pas prendre la parole car elle espère toujours une grâce.

Sahar Tabar, qui a contracté la Covid-19 au printemps dernier lorsqu’elle plaidait pour sa libération, a essayé d’attirer l’attention d’Angelina Jolie. Et pour cause, elle espère que sa voix pourra l’aider : elle souhaite qu’elle lance une campagne pour qu’elle soit libérée.  “La République Islamique avait un passif dans la tourmente des femmes. Nous avons besoin d’être unis contre cet apartheid de genre”, a-t-elle déclaré.

Avec Closer

Plus d'articles
Fila met Notorious BIG à l’honneur avec une nouvelle collection