Les États-Unis d’Amérique n’ont pas souri à certains artistes africains cette semaine. Après la chanteuse camerounaise, Daphné, qui a perdu connaissance en pleine prestation à Atlanta, l’on apprend qu’une des doyennes de la musique ivoirienne, qui se trouve également aux États-Unis, ne se porte pas bien. Il s’agit en l’occurrence de Monique Séka.

Kanye West est contre le s3xe avant le mariage



En effet, l’auteur de la célèbre chanson «Missouwa » prenait part à un spectacle à Washington dimanche lorsqu’elle a fait un malaise en pleine prestation. Elle a ensuite été conduite aux urgences où elle a été mise en observation.

Contacté par actupeole, le dénommé La Merveille, le promoteur du spectacle auquel prenait part Monique Séka, est revenu sur cet incident. « Elle a fait une entrée parfaite mais à la deuxième chanson, elle a été prise de vertige et est tombée. Pendant les répétitions, tout allait bien. Hélàs! au moment de la prestation, les choses se sont compliquées. Pour l’heure, aucun détail médical ne stipule ce dont elle souffre mais elle est toujours en observation…», a-t-il fait savoir.

Top 20 des africains francophones les plus riches : Patrice Talon et Sébastien Ajavon au coude-à-coude

Monique Séka a séjourné à Abidjan lors des obsèques du boss de la Yorogang, Dj Arafat, décédé le lundi 12 août 2019 à la suite d’un grave accident de moto. On se souvient encore de sa prestation pleine d’émotions au Félicia durant la veillée artistique en hommage au Daishikan. Rongée par la mort prématurée du fils de son amie, Tina Glamour, Monique Seka a fondu en larmes au cours de sa prestation.

Avec Afrique-sur-7