“Arrête de me draguer” ; L’échange surréaliste entre une femme et Elon Musk sur Twitter

Connue pour son franc-parler et sa répartie, Alexandria Ocasio-Cortez, surnormmée “AOC”, est l’une des parlementaires les plus en vue aux États-Unis. Sur Twitter, l’égérie de l’aile gauche du parti démocrate compte près de 13 millions d’abonnés.

Le 29 avril, elle s’en est prise, sans le nommer, à “un milliardaire aux problèmes d’ego” dans un message publié sur Twitter.

“Fatiguée de subir le stress collectif d’une potentielle explosion des crimes haineux parce qu’un milliardaire aux problèmes d’ego a le contrôle unilatéral sur une énorme plate-forme de communication et en fait n’importe quoi parce que Tucker Carlson et Peter Thiel l’ont emmené à dîner et qu’il s’est senti spécial”, a écrit la jeune femme de 32 ans.

Elon Musk, le patron de Tesla et de SpaceX, et désormais le premier actionnaire de Twitter, s’est visiblement senti visé par le tweet d’AOC. “Arrête de me draguer, je suis très timide”, a répondu le milliardaire. Sauf qu’en réalité, l’élue démocrate visait une autre figure de la Silicon Valley: Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. “Je parlais de Zuckerberg mais ok”, a-t-elle indiqué à Elon Musk.

Alexandria Ocasio-Cortez a ensuite supprimé sa réponse évoquant Zuckerberg. Comme elle l’a expliqué à un utilisateur qui lui demandait pourquoi, AOC s’est justifiée en affirmant qu’elle “essayait d’éviter de donner aux gens qui ont des problèmes massifs d’égo comme celui-ci de l’attention et des réponses sur Twitter pour lesquelles ils meurent d’envie.”

Le lendemain, la New-Yorkaise a néanmoins republié son échange surréaliste avec l’homme le plus riche du monde. “Comme je vous le disais, des problèmes d’ego”, a-t-elle surenchéri.

Crédit Photo : La Nouvelle Tribune

Similaires