Assassinat de Samuel Paty : le dernier contact du tueur identifié en Syrie

L’assassin de Samuel Paty aurait contacté un jihadiste tadjique basé en Syrie, dernier message envoyé quelques instants avant d’être abattu à un certain «Dnevik 71». «J’ai décapité le prof, là je vais faire le jihad en France», a écrit Abdoullakh Anzorov à son contact en Syrie, a révèle le Parisien ce mardi 9 mars.

Du nom de Faruk Shami, originaire du Tadjikistan et membre d’Hayat Tahrir Al Sham, une organisation jihadiste anciennement affilée à al-Qaida, le contact en question serait à l’origine de nombreux messages de propagandes à destination de plusieurs jeunes vivant en France.

D’après le média, quelques jours après la republication des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo, le contact d’Abdoullakh Anzorov a lancé un appel dans une vidéo datant du 13 septembre 2020, au président tchètchène Ramzan Kadyrov lui demandant d’envoyer des terroristes en France.

Ce ne fut pas la seule personne avec laquelle le meurtrier de Samuel Paty a échangé au cours de l’année 2020. Il aurait également dialogué avec d’autres jihadistes.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Après la mort de Dj Arafat, son arrangeur Elvis Second tente de se suicider