in ,

Au-delà de 10 partenaires se3uels, le risque de développer un cancer augmente

Des chercheurs canadiens, autrichiens, italiens, britanniques et turcs viennent d’étudier les données issues d’une cohorte de près de 6 000 personnes, hommes et femmes de plus de 50 ans et vivant en Angleterre.

Karl Lagerfeld : son fidèle assistant rétablit la vérité sur les vraies causes de sa mort

Leurs travaux publiés dans la revue BMJ Sexual & Reproductive Health montrent que le risque de développer un cancer augmente en fonction du nombre de partenaires sexuels.

Le risque de cancer est ainsi plus élevé de 57% pour les hommes qui ont déclaré avoir eu entre 2 et 4 partenaires sexuels (sur toute leur vie) par rapport à ceux qui n’ont eu aucun ou un seul partenaire, un chiffre qui s’élève à 69% chez ceux qui ont déclaré 10 partenaires ou plus. Pour les femmes, le risque de cancer s’accroit de 91% pour celles qui ont eu 10 partenaires ou plus.

Coronavirus : forte baisse des ventes du groupe « Kering » en Chine après une année 2019 record

En cause, le papillomavirus humain

Selon les chercheurs, ces résultats seraient comparables à d’autres études qui ont établi un lien entre le risque de cancer et l’hépatite. Dans les récents travaux publiés dans le BMKL Sexual, ce sont cette fois les maladies sexuellement transmissibles qui sont pointées du doigt comme pouvant être le facteur expliquant cette augmentation du risque de cancer en fonction du nombre de partenaires sexuels.

Le papillomavirus humain (HPV) est notamment connu pour être un facteur d’augmentation de risque pour certains cancers : col de l’utérus, anus, pénis, vagin, tête et cou. De récentes estimations évaluent à 5% la responsabilité du HPV dans ces différents types de cancers.

Kobe Bryant : LeBron James lui rend un nouvel hommage et évoque ses meilleurs souvenirs avec lui

Cristiano Ronaldo : voici les revenus de sa compagne Georgina Rodriguez