Au Togo, les drones de Dona Etchri arrivent dans les fermes

L’entrepreneur togolais Dona Etchri vise désormais le ciel. Après le succès connu par sa plateforme e-agribusiness, qui désert plus de 5.000 producteurs, cet agritechpreneur de 35 ans veut mettre les drones au service des agriculteurs.

Il vient de lancer le centre e-AgriSky, une école à vocation régionale de pilotes de drone agricoles qu’il met à disposition des paysans de la sous-région ouest-africaine.

Pour Adenyo Koffi, un agriculteur togolais qui a choisi les services de l’entrepreneur technophile, pour le traitement phytosanitaire de ses 10 hectares de riz à Assomé, ce choix est motivé par 3 raisons. Le temps gagné, la réduction des coûts et des risques sanitaires.

L’utilisation de ces engins agricoles volants revient moins chère. Ce client dépense aujourd’hui 80 000 F CFA (122 euros) contre 150 000 F CFA pour un traitement à la main dans le champ chaque saison. Le drone réduit également le temps passé à traiter les rizières manuellement – 15 minutes par hectare au lieu de trois heures, ainsi que les dangers liés à l’inhalation des produits sanitaires par les travailleurs agricoles, indique Jeune Afrique.

L’ambition de Dona Etchri

La première promotion d’e-AgriSky compte 16 étudiants. La formation leur permet d’acquérir en un mois des connaissances pour piloter, manipuler et programmer les drones, pour la dispersion de produit, mais aussi la cartographie des parcelles pour optimiser leur exploitation.

D’ici à 2025, l ’objectif – très ambitieux – de l’école est de former rien de moins que 8 000 pilotes certifiés de drone.

Plus d'articles
Real Madrid : « Zidane ne connait rien au football », les accablantes révélations de Hugo Gatti