in

Avant la visite de Trump en Inde, un mur construit pour cacher des bidonvilles

Donald Trump est impatiemment attendu en Inde où il doit effectuer une visite diplomatique de 2 jours à partir du 24 février. Et visiblement, le gouvernement de Narendra Modi a bien l’intention de mettre les petits plats dans les grands, ou plutôt les bidonvilles entre des murs.

Trump limite l’accès aux Etats-Unis avec un nouveau décret pris vendredi

Comme le rapportent nos confrères du HuffPost Inde, les autorités indiennes mettent tout en œuvre pour que la visite du président américain se déroule sans anicroche et cela passe notamment par la construction d’un mur autour du bidonville de Dev Saran.

Ce mur se trouve sur la route d’Ahmedabad, où Donald Trump est attendu dans le cadre de l’événement « Namaste Trump », au cours duquel il doit notamment inaugurer le Motera Stadium, le plus grand stade de criquet au monde.

Si le locataire de la Maison-Blanche n’a jamais caché son intérêt pour les murs, c’est un sentiment de désolation qui règne parmi les 2000 habitants du bidonville de Dev Saran. La taille du mur a été réduite de 2 mètres à 1m20, mais il s’étendra tout de même sur près d’un demi-kilomètre ; le tout pour un coût estimé à près d’un million de dollars.

Donald Trump moqué sur la toile après la publication d’une photo peu flatteuse

Le budget indien pour la visite de Trump dans son ensemble avoisine d’ailleurs les 12 millions de dollars. De quoi agacer comme le confie une résidente de Dev Saran au Guardian : « Puisqu’ils dépensent tellement d’argent pour ce mur, pourquoi ne pas l’utiliser pour améliorer notre bidonville et nous fournir de meilleures installations. Pourquoi nous cachent-ils, nous les pauvres ? »



Coronavirus : 220 couples philippins s’embrassent tout en portant des masques lors d’un mariage (photos)

Etats-Unis Donald Trump dénonce une tentative de coup d’Etat

Donald Trump très révolté après le sacre de Parasite aux Oscars 2020