in ,

Avast signale 8 applications Android susceptibles d’espionner sournoisement leurs utilisateurs

Malgré les mesures de sécurité mises en place par Google, le Play Store propose régulièrement des applications vérolées à son insu. C’est ainsi que les experts d’Avast ont repéré 8 apps particulièrement intrusives.

Ces 9 applications piratent les comptes Facebook et Google à l’insu de leurs utilisateurs

Voici la liste des 8 applications problématiques :

Track Employees Check Work Phone Online Spy Free

Spy Kids Tracker

Phone Cell Tracker

Mobile Tracking

Spy Tracker

SMS Tracker

Employee Work Spy

Family Employee Monitor

Instagram teste la possibilité de communiquer avec les utilisateurs de Messenger

Dans les faits, ces 8 applications affichent clairement leur objectif, à savoir la collecte de données de géolocalisation, de SMS ou encore le carnet d’adresses, voire l’historique des appels. Mais ces applis pouvaient être installées sur le smartphone d’une « cible » sans qu’elle ne le sache, afin de suivre ses conversations ou ses déplacements. Un procédé évidemment illégal qui a poussé Google à supprimer les huit applications de son Play Store après qu’Avast l’en a informé.

Avec plus de 140.000 téléchargements, le nombre de victimes potentielles est important. Si elles ne sont plus répertoriées sur le Play Store, les apps peuvent persister sur les téléphones. C’est pourquoi il est important de vérifier qu’elles ne sont pas installées sur votre appareil. À noter qu’elles sont discrètes et n’apparaissent donc pas dans la liste des apps d’un téléphone. Il faudra se rendre dans le gestionnaire de stockage d’Android pour étudier la liste de l’ensemble des apps installées sur un smartphone pour pouvoir repérer l’une de ces apps et la supprimer.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

FIFA : Validation d’un plan de secours d’1,2 milliard d’euros pour faire face au Covid-19

L’autre folle de Ségo : Quand Le Drian envoie un message insultant par erreur à Ségolène Royal

L’autre folle de Ségo : Quand Le Drian envoie un message insultant par erreur à Ségolène Royal