in

Baisse du prix du pétrole : la Russie résiste à l’Arabie Saoudite au sein de l’Opep

Le cours du pétrole est à son plus bas niveau depuis un an et la dégringolade risque de continuer du fait de la survenance de la crise du coronavirus en Chine. Comment s’en sortent les pays concernés notamment la Russie qui est toujours à couteau-tiré avec l’Arabie Saoudite en cas de crise pétrolière ?

Coronavirus : « la situation est grave mais la Chine peut  remporter la bataille », rassure Xi Jinping

 

La Russie est affectée par la baisse des prix du pétrole, qui est de l’ordre de 20% depuis le 6 janvier de cette année. Mais, les conséquences néfastes de cette situation pour la Russie sont moindres comparées à celles des autres pays producteurs de pétrole pour qui l’équilibre budgétaire dépend fortement de l’or noir.

Ainsi l’OPEP, plus précisément l’Arabie Saoudite, devra peut-être s’attendre à ce que la Russie ne suive pas forcément les consignes qui seront données pour palier la baisse du prix du baril.
L’Arabie Saoudite souhaite que les 24 pays producteurs diminuent rapidement leurs productions pour enrayer la baisse des prix du brut liée à la lutte contre le coronavirus alors que la Russie fait de la résistance.

Cameroun/Élections : face aux défis du taux de participation, les autorités rivalisent d’ingéniosité

Ces deux pays producteurs ont des intérêts communs mais aussi des divergences d’opinion. Et l’Arabie Saoudite reste un allié clé des Etats-Unis, ce qui n’est évidemment pas le cas de la Russie.



Saham Ad

Meghan Markle et Harry ont quitté le Canada…pour une belle somme

José Mourinho fait chavirer Twitter avec sa nouvelle coupe de cheveux à la Zinédine Zidane