Comme au Bénin où la réforme est à la réduction du nombre de candidatures à l’élection présidentielle, la Côte-d’Ivoire a revu à la hausse sa caution de candidature. Dans une démarche de comparaison, le président Alasane Ouattara a révélé une petite blague du président Patrice Talon.


Un député sénégalais arrêté avec 46 millions FCFA de faux billets de banque

Dans les réformes politiques qu’il a initié avec l’appui des députés de la septième législature, le président béninois, Patrice Talon a réussi à faire adopter le 5 Septembre 2018 un nouveau code électoral volumineux de 397 articles répartis en 7 livres.

Ce nouveau dispositif prévoit une forte augmentation de la caution de candidature à l’élection présidentielle qui passe de 15 millions à 250 millions de francs CFA.

Cette augmentation drastique de la caution présidentielle dont l’objectif est de réduire le nombre de candidature à l’élection présidentielle a suscité en son temps assez de remous.

Mais ce que les gens ignoraient, c’est que l’ambition du chef de l’Etat béninois était de mettre la caution à 1 Milliard de francs CFA.

Top 20 des africains francophones les plus riches : Patrice Talon et Sébastien Ajavon au coude-à-coude

C’est du moins ce que révèle une déclaration du président Alassane Ouattara en comparant l’augmentation de la caution de candidature en Côte-d’Ivoire à celle du Bénin. “C’est important qu’il n’y ait pas trop de candidats et j’ai demandé au gouvernement d’étudier les voies et moyens. Pour ce faire, c’est de faire comme au Bénin…Au Bénin, je crois qu’il a mis la caution à 500 Millions, si je ne me trompe…” a indiqué le président ivoirien.

Dans un langage ironique, le président ivoirien a finalement indiqué qu’il souhaite que la caution soit fixée à 100 Millions de francs CFA. “On doit pouvoir sortir au moins 100 millions de francs cfa pour sa campagne” indique-t-il.

Côte d’Ivoire/Retour de Gbagbo : Ouattara pose ses conditions

Mais le président ivoirien est allé loin en livrant une confidence du président Patrice Talon. “…Le président Patrice Talon m’a confié au départ qu’il voulait fixer la caution à 1 Milliard de francs CFA. J’ai dit mais Patrice tu exagères. Il m’a dit mais; vous avez fait une campagne moi aussi j’ai fait une campagne en mettant deux à trois milliards dans la campagne. Si on veut être sérieux, il faut mettre la caution à un niveau qui correspond aux fonds de campagne” a-t-il confié.

Avec Béninwebtv