Il est vrai que ces dernières années plusieurs incohérences se produisent dans le monde, mais à chaque fois l’effet de surprise est toujours au rendez-vous.


Le poussin de 4 pattes d’Agbangnizoun dans le département du zou, au Bénin, crée l’émoi au sein de la communauté. Perplexe, son propriétaire a mis une vidéo sur la toile.

Bénin : on en sait un plus sur les motifs des chaudes larmes du ministre de Talon

Ceci n’est pas un cas isolé. Des poussins similaires ont fait le buzz à la ferme du Reverdeau de Gérard Andriot en France, à Materi (Bénin) et au Burkina Faso respectivement en 2014, 2016 et 2019.

En réponse aux diverses interrogations et inquiétudes des gens, le docteur Enagnon Brice SOHOU a expliqué que l’exposition chronique des citoyens à « du maïs et des céréales mutagènes » seraient en cause.

L’UE expulse à son tour l’ambassadeur du Bénin, en signe de protestation

« Non » à « l’adhésion du Bénin à la convention UPOV 91 qui légifère ces OGM, privatise les semences paysannes, et promeut les multinationales commerçantes d’OGM cancérigènes et mutagènes».

Ce cri est un appel à la prise de mesures idoines par le gouvernement pour éviter qu’il y ait des naissances à 4 têtes prochainement.

En attendant, le curieux poussin se porte comme un charme !