L’application de messagerie WhatsApp, détenue par Facebook, a annoncé, ce mercredi 12 février, avoir franchi la barre des 2 milliards d’utilisateurs dans le monde.


Lancé en 2011, WhatsApp a été racheté par Facebook en 2014. L’entreprise, qui détient aussi les très populaires Instagram et Messenger, estime que chaque jour 2,26 milliards de personnes ouvrent au moins l’une des applications lui appartenant.

Les 10 hommes les plus riches au monde possèdent plus que l’ensemble des 85 pays les plus pauvres

Le succès de WhatsApp repose sur sa facilité d’utilisation, pour envoyer des messages écrits ou vocaux à un ou plusieurs interlocuteurs ou simplement téléphoner.

Dans son communiqué publié mercredi, l’entreprise insiste aussi beaucoup sur une de ses fonctionnalités, souvent invisible aux yeux de ses utilisateurs : le chiffrement par défaut et, de bout en bout, de chaque message envoyé sur WhatsApp.

Facebook et WhatsApp vont-ils devenir payants “si vous ne partagez pas ce message à 10 de vos contacts” ?

« Ce chiffrement sophistiqué agit comme un cadenas numérique inviolable qui préserve les informations que vous envoyez par WhatsApp contre les pirates et les criminels. Les messages sont uniquement conservés sur votre téléphone et personne ne peut ni lire ces derniers ni écouter vos appels, pas même nous. »