Brexit : l’Espagne lance un ultimatum au Royaume-Uni sur le sort de Gibraltar

Le gouvernement espagnol vient de lancer un ultimatum à Londres pour résoudre le sort de Gibraltar. Madrid se dit prête à lever la frontière si un accord est trouvé avec le Royaume-Uni. Cela afin d’éviter l’application d’un Brexit dur, qui isolerait cette enclave britannique située à l’extrême pointe de l’Andalousie et aurait des conséquences dramatiques pour l’économie de la région.

Le 1er janvier, des embouteillages interminables vont-ils se former à la frontière de Gibraltar ? Ce scénario n’est pas écarté si Madrid et Londres ne parviennent pas à un accord d’ici vendredi. La fluidité à la frontière, où transitent chaque jour des milliers de personnes, est au centre des débats.

Il semblerait que les 15 000 travailleurs transfrontaliers pourraient être dotés d’un pass, évitant d’avoir à enseigner leur passeport, mais ce n’est pas le cas pour les 200 camions et touristes qui entrent chaque jour dans l’enclave britannique.

D’autres questions sont également à résoudre comme le maintien de la sécurité sociale espagnole pour les Britanniques de Gibraltar qui vivent en Espagne ou encore la gestion de l’aéroport, puisque Gibraltar va sortir de l’espace aérien européen.

Madrid souhaite que l’agence européenne Frontex gère le contrôle à la frontière, ce qui implique la présence de policiers espagnols sur le Rocher, ce dont Londres ne veut pas en entendre parler. Jamais Gibraltar n’a été aussi près de se rapprocher de l’Espagne en 300 ans d’occupation britannique.

Avec RFI.

Plus d'articles
Globe Soccer Awards : voici le meilleur défenseur de l’année