Burkina Faso : un cyber activiste condamné pour diffamations et injures publiques

Ce mardi 10 mars, deux individus dont un activiste sur les réseaux sociaux, Ousmane et Félix Zoungrana, ont été condamnés pour « diffamation et injures publiques » contre Monsieur Lucas Dabiré, directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Kadiogo, et Madame Mariéta Kaboré, inspectrice au CEB de Saaba, dans la province du Kadiogo.

Ces poursuites font suite à la publication sur Facebook en octobre 2020 d’Ousmane Zoungrana commentant que Lucas Dabiré « le directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Kadiogo, avait pris en otage la CEB de Saaba avec sa ‘‘maîtresse’’, l’inspectrice de la CEB Marieta Kaboré ».

A la barre, le principal accusé Ousmane Zoungrana a expliqué avoir été contacté par le second accusé Félix Zoungrana via Messenger, pour dénoncer « des choses qui se passaient à Saaba », en rapportant notamment des informations indiquant que l’affectation de Madame Kaboré à Saaba s’est faite sur favoritisme parce qu’étant la maîtresse du directeur provincial. 

Ces informations seront après ventilées par Ousmane Zoungrana sur Facebook, provoquant du coup une vive réaction des internautes. Au cours du procès, les co-accusés ont reconnu avoir agi sans preuves et jeter en pâture les plaignants. Ce qui leur a coûté 24 mois de prison dont 12 fermés et le paiement d’une amende de 500.000 FCFA ; Une sanction plus sévère que celle de six mois et des 250.000 francs avec sursis requis par le parquet.

 
Avec KOACI

Similaires