in

Carlos Ghosn entendu par le procureur libanais ce jeudi

Former Renault-Nissan boss Carlos Ghosn addresses a large crowd of journalists on his reasons for dodging trial in Japan where he is accused of financial misconduct, at the Lebanese Press Syndicate in Beirut on January 8, 2020. - The 65-year-old fugitive auto tycoon vowed to clear his name as he made his first public appearance at a news conference in Beirut since skipping bail in Japan. Ghosn, who denies any wrongdoing, fled charges of financial misconduct including allegedly under-reporting his compensation to the tune of $85 million. (Photo by JOSEPH EID / AFP)

Après sa grande conférence de presse tenue ce mercredi 8 janvier, Carlos Ghosn a été entendu ce jeudi 9 janvier 2020 par le procureur général du Liban, au palais de justice de Beyrouth.

Evasion de Carlos Ghosn : ce que révèlent les images d’une caméra de vidéosurveillance

L’ex-PDG déchu de Renault-Nissan devait s’expliquer sur la ‘notice rouge’ d’Interpol et sur une requête déposée par un groupe d’avocats concernant un déplacement qu’il a effectué en Israël en 2008, alors que l’État hébreu et le Liban sont techniquement en guerre.

Une ‘notice rouge’ consiste à demander aux pays concernés de localiser et de procéder à l’arrestation provisoire d’une personne dans l’attente de son extradition, de sa remise ou de toute autre procédure judiciaire, mais le Liban n’extrade pas ses ressortissants.

Première apparition officielle de Carlos Ghosn après son évasion (vidéo)

Selon une source judiciaire citée par l’AFP, la justice a aussi interdit à Carlos Ghosn de quitter le territoire libanais.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
Togo/Elavanyo: un institut de formation en agro-développement ouvre ses portes

Togo : ce qu’il faut savoir sur le 12e Forum national du Paysan

Mission de maintien de la paix de l'ONU au Mali, casques, bleus, Togolais, burkinabè

Mali : 20 blessés, dont des casques bleus, dans une attaque à la roquette ce jeudi