Castex dit non à l’instauration d’une prime Covid pour les plus démunis

Le gouvernement français a promis d’annoncer très prochainement « les décisions qu’il prend pour les plus vulnérables » à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre la pauvreté. Le premier ministre, Jean Castex, a précisé ce lundi 12 octobre, les mesures de soutien aux plus défavorisés à venir, sur Franceinfos.

« Pour les jeunes, nous mettons en place des outils exceptionnels pour éviter qu’ils ne pâtissent de la crise, au travers de l’apprentissage, du parcours d’insertion pour ceux qui sont éloignés de l’emploi, de la formation pour aller vers les métiers de la transition écologique », a précisé le Premier ministre.

Castex a indiqué que le gouvernement ne prévoyait pas de prime Covid, pour soutenir les ménages dont les revenus se sont effondrés avec la pandémie, ni de prime de Noël, ni de chèque déconfinement.

Il a par ailleurs rappelé que les Français les plus pauvres avaient déjà bénéficié de soutiens pendant le confinement. Ainsi, 150 euros ont été versés à des foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), et 100 euros de plus par enfant à charge de moins de 20 ans. L’allocation de rentrée scolaire a elle aussi été revalorisée de 100 euros.

Plus d'articles
« Ma vie est arrivée à sa fin, je veux mourir » : cette célèbre lesbienne au bord du suicide pour une triste raison