Agilité, croissance et compétitivité, la série médiéval-fantastique « GOT » est riche d’enseignements sur l’entreprise.

Pour une série de fantasie s’adressant en principe à un public de niche, « Game of Thrones » a réussi à toucher une audience remarquablement large et diversifiée. Il faut notamment voir dans un succès d’une telle ampleur l’incroyable similitude entre des éléments fantastiques et le monde réel : le chaos qui redistribue les cartes du pouvoir, la création d’alliances pour battre des adversaires et la nécessité de se préparer aux incertitudes auxquelles le changement inéluctable des saisons nous expose.



Lire aussi : Liga : le FC Barcelone ‘sèchement’ battu ce samedi

La leçon à tirer de cette saga, si on la transpose à l’entreprise, est que l’agilité, la croissance et la compétitivité constituent des facteurs essentiels de survie.

Agilité de l’entreprise

A l’échelle de l’entreprise, des technologies disruptives (comme le cloud, l’automatisation, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique) entraîneront, et continueront à entraîner, des changements rapides dans le monde de l’entreprise, rendant l’avenir incertain.

Ces mutations ont pour effet de rééquilibrer le rapport de force entre grandes et petites entreprises : si les PME et les start-up n’ont aucun mal à implémenter rapidement les nouvelles technologies, les grandes entreprises sont quant à elles freinées par leur taille et par des réseaux trop complexes et peu agiles. Les armées de personnel informatique employées par les grandes entreprises dans le but de protéger leurs systèmes de toute cyberattaque pourraient bien, en définitive, entraver leur capacité à s’engager sur de nouvelles voies.

Lire aussi : Motivation au travail : 3 clés pour se rebooster

Le vent tourne alors en faveur des petites structures agiles et les grosses organisations doivent apprendre à avancer au rythme des start-up si elles ne veulent pas se laisser distancer par un concurrent mieux adapté. La transformation ne se fera pas du jour au lendemain. Il est nécessaire d’évaluer chaque division, et de les hiérarchiser par ordre de dépendance et de coûts. Ce que « Game of Thrones » nous enseigne, c’est qu’il faut éviter d’appliquer de vieilles méthodes de travail au monde d’aujourd’hui, sous peine de sacrifier de précieuses ressources. L’adoption d’une approche progressive est un moyen de s’assurer que la transformation reste axée sur les résultats. Elle permet aux leaders du changement numérique de se développer de manière itérative et de vérifier leurs hypothèses à chaque étape.

Une question d’échelle

Des royaumes s’élèvent et s’effondrent. L’apparition du cloud et les bouleversements qu’elle a engendrés en sont le parfait exemple. Alors que les start-up « cloud natives » et agiles s’épanouissent en s’adaptant rapidement aux besoins des clients via des modèles économiques basés sur la plate-forme, les leaders historiques de l’industrie sont à la peine en raison de leur taille, accablés par le poids de réseaux d’interdépendances nébuleuses et d’une infrastructure informatique trop datée. Le nombre incalculable d’options cloud qui se présentent aux entreprises (fournisseurs, offres sur site ou hébergées, et une foule d’autres options) ne fait qu’ajouter au chaos.

Avec tous ces bouleversements à l’horizon, les entreprises traditionnelles ont de quoi se sentir impuissantes. Mais, comme « Game of Thrones » nous l’enseigne, « le pouvoir réside là où les hommes croient qu’il réside ». Personne ne détient le monopole de l’innovation. Les entreprises de toutes tailles peuvent se procurer des outils leur permettant d’exploiter le chaos, en privilégiant ceux qui optimisent la productivité des équipes. Les meilleures solutions sont celles qui les aident à accomplir ce qu’elles font de mieux : concevoir des produits et des fonctionnalités clés pour les clients.

Lire aussi : L’Angola expulse plus de 500 000 migrants

Il convient donc d’impliquer les équipes dans le processus décisionnel afin de s’assurer qu’elles disposent de tout ce dont elles ont besoin pour offrir une réelle valeur ajoutée aux utilisateurs finaux. La collaboration joue un rôle déterminant dans l’aptitude des équipes à relever les nombreux défis liés à la transformation digitale et au chaos engendré. C’est la possibilité pour l’entreprise de poser des bases technologiques solides en prévision de l’avenir.

Identifier les points faibles

Outre une reconnaissance immédiate de la marque qui renforce la confiance des clients dans leurs nouvelles solutions, les leaders historiques de l’industrie et les géants du cloud bénéficient d’une sécurité financière à toute épreuve et des meilleurs talents. Autant d’atouts qui leur ont permis de passer maîtres dans l’art de la survie sur le marché hautement concurrentiel de l’informatique d’entreprise. Cependant, même les dragons ont leurs points faibles.

Cela fait trop longtemps que des concurrents potentiels tentent en vain de détrôner les chefs de file en combattant le feu par le feu. Or, dans le paysage concurrentiel actuel, l’agilité, l’innovation et la singularité sont des armes bien plus efficaces que la force lorsqu’il s’agit de révolutionner le marché. Une stratégie précise et ciblée contribue à éliminer les risques, favorise l’identification de nouvelles opportunités de croissance et, surtout, offre un avantage clé sur une concurrence féroce.

L’établissement de partenariats et de relations se révèle souvent très bénéfique. Toutefois, il convient de ne jamais miser toutes les ressources sur la fiabilité d’une seule personne et de ne pas accorder sa confiance à n’importe qui. Chacun a sa propre vision des modalités de mise en oeuvre d’une stratégie, un facteur exacerbé par des structures de management fermées, un cloisonnement des équipes et une hiérarchie rigide à tous les niveaux de l’entreprise. Les clés de la réussite se trouvent parfois là où l’on s’y attend le moins, pour peu que l’on regarde vers l’intérieur et non vers le haut. Exploitez le potentiel de vos équipes internes et collaborez afin d’identifier de nouveaux moyens d’aller de l’avant. Dans le même temps, remettez en question les certitudes et faites preuve d’esprit critique vis-à-vis des convictions de vos pairs. C’est la meilleure façon de ne pas rater le wagon de la prochaine avancée technologique.

Plan de bataille

Qu’il s’agisse de renforcer la sécurité ou d’établir des feuilles de route, les entreprises doivent avoir une idée claire de ce qu’elles souhaitent accomplir avant d’opérer des changements. En ce qui concerne la sécurité, procédez à une évaluation réaliste des risques : identifiez les ressources les plus précieuses de l’entreprise, tenez compte de leurs exigences fondamentales en matière de sécurité et déterminez en quoi elles sont si importantes. Prenez soin de valider chacune des hypothèses. Dans le cas des feuilles de route, adoptez une approche itérative de manière à ce que l’équipe reste axée sur les résultats. Testez les produits sur le terrain, puis évaluez-les, adaptez-les et testez-les à nouveau. Plus l’entreprise a d’expérience dans l’identification des nouveaux risques et leur atténuation, plus elle saura se montrer résiliente aux moments les plus décisifs.

La technologie est pleine d’audace et change constamment. Maintenant que le vent de la transformation digitale souffle en direction du cloud, assurez-vous que vos plates-formes vous offrent la flexibilité nécessaire pour tirer parti des nouvelles opportunités et des nouveaux outils. Vérifiez que votre approche est entièrement centrée sur la création de valeur pour l’entreprise. Et n’oubliez pas : quand on joue au jeu des trônes, soit on gagne, soit on meurt. Il en va de même pour les entreprises qui ne parviennent pas à se démarquer et à se développer. Avec le temps, elles cesseront d’exister.

Avec Le Cercle