in ,

Ces 5 aliments aux qualités trompeuses dont il faut se méfier

Certains aliments, malheureusement très prisés et considérés comme étant bon pour la santé ne le sont en fait pas vraiment. Zinaïda Medvedeva, nutritionniste du centre Alimentation saine en a énuméré 5 pour le journal Komsomolskaïa Pravda.

Ces aliments accélèrent le vieillissement, selon une diététicienne

Une barre protéinée pour démarrer la journée ? Il faut s’en méfier, car on y trouve, outre les protéines et les baies séchées, les noix et les graines, des flocons de céréales hautement transformés avec ajout de grandes quantités de sucre et d’édulcorants. Cette barre ne peut donc pas être qualifiée de collation saine avec une teneur aussi élevée en sucres et en glucides rapides induisant très vite une poussée d’énergie suivie de près par fatigue et faim.

Selon la nutritionniste, les boissons sportives qu’on dit énergisantes, ne renferment pas que des nutriments, mais aussi d’importantes quantités de glucose et de fructose –jusqu’à 30 grammes pour 300 millilitres- soit à peu près la même proportion que dans des boissons comme le Coca-Cola. Or, le fructose cristallin est dangereux dans une certaine mesure ; il peut par exemple, en cas d’abus, causer des problèmes intestinaux allant jusqu’au cancer.

Les yaourts aux fruits, si adulés, sont de vrais loups déguisés en agneaux. Dénués dans leur majeur partie de vitamines, ils sont remplis d’additifs sucrés et de purée tirée de produits hautement transformés qui recèlent beaucoup de sucre. Pour plus de prudence, il est préférable de les confectionner à la maison en achetant du yaourt nature et des fruits.

Ces aliments qui risquent de disparaître de nos assiettes en 2050

La viande rouge transformée, comme les saucisses, le cervelas et la poitrine fumée, sont à éliminer de l’alimentation, car la consommation de produits à base de viande qui a subi une transformation, que ce soit par salage, séchage, conservation ou fermentation, peut provoquer un cancer du côlon. Du point de vue de la cancérogénicité, la viande ordinaire est presque aussi mauvaise et augmente le risque de maladies cardiovasculaires, y compris l’insuffisance cardiaque. Zinaïda Medvedeva recommande de ne pas consommer de viande rouge plus d’une fois par semaine ; elle doit en plus être cuite à une température entre 60 et 70 degrés, a-t-elle affirmé.

En ce qui concerne le beurre, dernier sur cette liste de produits mauvais pour la santé, il ne faudrait pas dépasser 10 grammes par jour. Le taux de cholestérol augmentera, entraînant la formation de plaque dans les vaisseaux et compliquant le fonctionnement du système cardiovasculaire, si cette limite est outrepassée, rapporte Sputnik. Cela perturbera l’afflux sanguin à tous les organes, avant tout au cerveau, au risque de provoquer une crise cardiaque ou un AVC.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un bébé de 17 mois grillé au barbecue par accident

Record de longévité l’âge et le pays de l’actuelle doyenne de l’humanité

Cancer : cette substance dans le sang provoque sa progression chez les personnes âgées