in

Ces avions ne vont nulle part mais pourtant ils sont pleins

La pandémie a modifié les habitudes de plusieurs personnes surtout ceux qui passaient leur temps entre plusieurs vols. Ne pouvant plus voyager, plusieurs personnes ont décidé d’acheter des tickets pour un avion qui atterrit au même endroit qu’il décolle.

À l’aéroport international du Brunei, des vols pour nulle part ravissent les grands voyageurs, habitués à voler plusieurs fois par mois et à qui prendre l’avion semblait manquer. Au Brunei, peu touché par la pandémie de Covid-19, les passagers de ces étranges vols ne sont pas tenus de porter le masque, seuls les personnels à bord le sont.



Kanye West à l’hôpital : le message intrigant du rappeur sur une prétendue blessure

 

La compagnie aérienne du Brunei n’est pas la seule à proposer ces vols, à Taiwan, au Japon, en Australie, ils sont également remplis. Parfois, leur nom varie : «vol panoramiques», «vol pour nulle part» ou plus subtile, le «dine and fly» pour «diner et voler tout en admirant la beauté des côtes».

Du côté des compagnies aériennes, c’est une véritable opportunité pour maintenir l’activité tout en vendant une nouvelle expérience satisfaisante pour les plus fortunés. La demande des clients pour une expérience plus luxueuse est forte.

Inter Miami : David Beckham s’enflamme pour Blaise Matuidi

Le mardi 15 septembre, la compagnie Qantas a vendu toutes les places de son «vol pour nulle part» en 10 minutes, la vente la plus rapide de son histoire. Les billets pour ce tour d’avion de sept heures autour de l’Australie se sont vendus entre 300 mille et 1,5 million de FCFA. 

Covid-19 : cette pratique douteuse dans les aéroports

 

La compagnie taiwanaise EVA est parvenue à vendre, elle-aussi rapidement, les 300 places de son A380 Hello-Kitty, toujours pour nulle part. Qantas a également relancé ses vols pour l’Antarctique qui n’atterrissent pas mais permettent de survoler et admirer les glaciers.

Les critiques ne se sont pas faites attendre, en particulier sur les réseaux sociaux car l’avion reste l’un des moyens de transports les plus polluants.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mali : nouvelle visite du Chef de la diplomatie algérienne

Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo : Voici le choix de Jay Jay Okocha