“C’est la position ciseaux qui règne dans la tanière féminine…”, Samuel Eto’o face à de graves accusations avec les Lionnes Indomptables

Récemment, sur les réseaux sociaux, la légende du football africain Samuel Eto’o a fait parler de lui pour son grand coeur et a eu droit à des éloges de la part des internautes pour avoir fait don de 30 millions FCFA pour la réhabilitation d’une mosquée. 

Aujourd’hui, le président de la Fécafoot se voit de nouveau au cœur de l’actualité, mais pour toute autre chose. En effet, une lettre ouverte d’un internaute dans laquelle il accuse le footballeur de caresser les Lionnes Indomptables du Cameroun suscite de vives réactions. Ci-dessous la lettre en question : 

“LETTRE OUVERTE À Samuel Eto’o,
Je dis hein le Ngambe,

Pourquoi tu es même comme ça ? Tu sais même les problèmes que tu nous crées ici dehors nous tes frères ? Les Lions gagnent 1-0 face aux Burundi, tu mets toi le micro-cravatte et tes mains dans les poches. Que Wooh, je ne suis pas content. Vous devez faire le job. Personne n’a sa place assurée ici. Mieux, je pars au Qatar avec les enfants comme les YOUSSOUPHA MOUKOKO et les vieux joueurs comme ceux d’ASAMUR : le 2-0 de mes grand-frères KOPPO et Roger MALEYA.

Owouooohhh Merci quand même. Mais quand les Lionnes perdent face au colon, tu sors les mains des poches pour commencer à caresser les joues des fiancées des gens.

Oui, les mauvaises langues, au lieu de donner du plaisir, passent leur temps à dire que Wooh, c’est la position ciseaux qui règne dans la tanière féminine.

Alors que c’est faux, j’ai bien observé hein. Et surtout bien écouté les mfougous qui disaient que des filles ont même mouillé sous la doucereuse insistance de tes câlins. Que Wooh, les filles, moi-même je savais qu’on venait seulement ici tcha les photos devant la Tour Eiffel hein. Qui n’a pas encore mangé le Gruyère ?

Quelqu’un veut aller à l’Élysée ? MACRON, c‘est mon nouvel ami d’enfance. Mieux de toi.

MORALITÉ,

Nos ngas disent que même si on leur offre ou fait koah ? Notre place n’est pas assurée. Et que même si elles nous font ou disent n’importe quoi, on doit seulement pardonner, les câliner avec le sourire. Voilà ton travail à la FECAFOOT. Gâter les couples de les gens.

Rendre nos femmes têtues, ingrates et insoumises. Continue, nessa c‘est toi Samy Ndolè Crevettes de la Sainte Saintitude, qui te peut ? Un jour, un jour“.

Similaires