Cet auteur bruxellois avait prédit la pandémie dans un roman refusé par toutes les maisons d’édition

Un auteur Bruxellois qui avait « prédit » la pandémie il y a deux ans s’était vu refuser l’édition de son livre par toutes les maisons qu’il avait contacté. 

Brexit : les conséquences de l’accord sur les footballeurs sénégalais en Premier League

Guy Servranckx ne pouvait se douter en 2018 lorsqu’il commençait l’écriture du livre intitulé ‘Le Dernier Iceberg‘, un thriller climatique, que son histoire imaginaire pourrait un jour se répercuter dans la réalité.

Dans son œuvre, « le réchauffement climatique libère une bactérie que le chercheur chinois Zhang Kiang, de retour à Guangzhou, transmet à d’autres sur le marché de la ville. Dans le port de Shanghai, 5.000 vacanciers, dont des Cantonais, embarquent pour une croisière sur le Spectrum of the Seas. Et voilà la souche de Guangzhou à la conquête de la planète », a-t-il expliqué dans une interview consacrée à la DH.

Cela ressemble à ce que fait le coronavirus actuellement dans le monde. 

« On a refusé de m’éditer, ils m’avaient dit que j’allais semer la panique », a-t-il indiqué à la DH.

En effet, c’est en septembre 2019 que Guy Servranckx a envoyé le manuscrit à quelques grandes maisons d’édition qui lui ont toutes fermée leur porte ; une d’elles lui aurait même fait remarquer qu’avec son scénario, il risquait de semer la panique dans les foyers.

Contre le viol, un jeune écrivain camerounais publie « Coupez-leur le ziz! »

Dans son roman, l’écrivain n’a pas manqué de décrire l’appel sans réponse des scientifiques, les ratés des pouvoirs publics, les incohérences de l’OMS, etc, des situations qui trouvent un écho parfait aujourd’hui.

L’homme, ancien employé chez GSK confie que le « Covid-19 est loin d’être l’unique menace pour les humains. Il en est de bien plus virulents. J’ai pris l’exemple du pergélisol, cette couche de sol imperméable et gelé que l’on rencontre au-delà des 60 degrés de latitude Nord. Le permafrost pourrait libérer des entérobactéries archaïques dont on sous-estime la pathogénicité. Je crains que Covid-19 fasse 12.000 victimes en Belgique ». 

Plus d'articles
États-Unis : Période décisive pour le chanteur R Kelly