Charles Blé Goudé a accordé une interview à une chaine de télévision burkinabè, qui sera diffusée le 20 octobre prochain, écrit Afrique-sur-7 ce jour.

Le Président du Cojep a profité de ces échanges pour parler de Blaise Compaoré, l’ancien président burkinabè. Blaise Compaoré qui, précise la source, a  été renversé par une insurrection populaire, en octobre 2014, et s’est exilé en Côte d’Ivoire, où il a pris la nationalité ivoirienne dûment signée par le Président Alassane Ouattara.



“Ne faites pas l’idiot!” : l’incroyable lettre de Trump à Erdogan (Photo)

Ayant connu l’exil (au Ghana), la détention au secret (à la DST d’Abidjan) et un long séjour carcéral à la prison de Scheveningen (à La Haye), sans oublier le procès marathon dans lequel il est empêtré devant la CPI, l’ancien ministre de la Jeunesse de Gbagbo a déclaré : « Le peuple, même sans arme, peut se faire droit. Et le burkinabè a estimé qu’il avait besoin de changement, et qu’il voulait passer à autre chose. Je pense que cela est à saluer ».

Blé Goudé ajoute cependant : « Mais je ne peux pas applaudir le fait qu’un citoyen soit hors de son pays. Je sais ce que c’est comme douleur. Je ne peux pas applaudir les malheurs de Blaise Compaoré ».

Togo : Folly Satchivi libéré par grâce présidentielle !

Il convient de souligner que l’ancien leader des jeunes patriotes et son mentor, Laurent Gbagbo, s’étaient brouillés avec Blaise Compaoré.