in ,

Coincé aux îles Fidji par le Covid-19, il y mène une vie paradisiaque

Contraint de passer le confinement aux îles Fidji à cause du Coronavirus, un Russe découvre la vie de paradis que lui offre ce milieu.

Explosion dans un immeuble en Russie ce samedi

« Il y a seulement deux mois, je regrettais de ne pas être parti. Maintenant, je pense que c’est cool que je sois coincé ici. Vous savez, ce n’est que maintenant que je comprends ce que cela signifie de vivre au paradis », déclare Andreï Smirnov, Russe de 48 ans.

Dans l’impossibilité de quitter cet endroit en raison de la pandémie, il avoue qu’aujourd’hui, il ne regrette aucunement d’être contraint d’y passer son confinement, même s’il avoue que son pays lui manque.

L’homme a confié que, vu sa situation difficile, les Fidjiens lui avaient fait des dons importants. En plus, il a eu la chance de trouver un emploi. Il travaille comme cuisinier dans un restaurant, une profession qu’il a toujours voulu expérimenter.

Par ailleurs, M. Smirnov fait remarquer que les autorités russes lui transféraient 2.400 roubles (30 euros) par jour. « Je vis ici presque gratuitement. Je paye 350 roubles (4,5 euros) par jour pour une maison avec un lit immense. On me nourrit, l’océan et les palmiers sont tout près, il y a un accès à Internet », a-t-il déclaré.

Un avion de reconnaissance US intercepté par un chasseur russe en Syrie

Les autorités des îles Fidji, fin avril, ont refusé à un avion de la compagnie aérienne russe Utair d’atterrir sur l’île afin de rapatrier 26 Russes. La décision a ensuite été déplorée par la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

Togo : l’EAMAU lance son concours de recrutement en architecture

Togo : le concours d’entrée à l’EAMAU reporté

Togo-Ceet : interruption de la fourniture de l’énergie électrique les 16, 17, 19 mai ; voici le programme

Togo : La CEET a un nouveau Directeur général