in ,

Comment se protéger au mieux des moustiques ?

À l’instar des guêpes, les moustiques et particulièrement les moustiques tigres sont nombreux cette année. Et pour s’en prémunir, la première astuce c’est de les empêcher de se déplacer étant donné que les moustiques ne sont pas de grands voyageurs. Ils ne volent pas plus loin qu’une centaine de mètre à la ronde. Si l’on en a chez soi, c’est qu’il y a un nid à proximité et il faut donc traiter le problème à la source, les eaux stagnantes. Il faut vider les vases, pots ou bidons qui traînent et recueillent les eaux de pluie. Attention aussi aux coupelles sous les fleurs.

Mort depuis 6 ans, il est découvert grâce à des pigeons

Et si malgré tout, les moustiques sont toujours là, vous pouvez passer au répulsif. Les sprays sont la solution la plus efficace mais il faut les acheter en pharmacie car tous ne se valent pas. On peut les appliquer directement sur la peau ou sur les vêtements qu’il faut préférer ample mais couvrant en privilégiant les couleurs claires, les moustiques n’aiment pas ça.

On peut installer une moustiquaire dans sa chambre mais cela ne sert à rien d’éteindre toutes les lumières, les moustiques ne voyant pas à plus d’un mètre cinquante. Oubliez en revanche les bracelets répulsifs, cela ne marche pas ! Concernant la citronnelle, quelque soit sa forme, son effet est de courte durée. Pour repousser les moustiques sa concentration dans l’air doit être assez suffisante pour couvrir notre odeur corporelle.

Cette technique des militaires pour s’endormir en moins de 2 minutes

Et ce qui attire les moustiques c’est notre transpiration et l’odeur des bactéries sur notre peau provoquée par l’augmentation de la chaleur du corps. Et l’alcool n’aide pas ! Pensez donc à prendre des douches régulièrement.

Pour s’en débarrasser de manière durable, ce sont les prédateurs. Selon l’Agence de sécurité sanitaire, les oiseaux comme les hirondelles, les chauves-souris et les libellules. Au Brésil, une autre stratégie est mise en place pour lutter contre les moustiques tigres : des moustiques sont stérilisés préalablement et relâchés pour s’accoupler avec d’autres moustiques tigre. Résultat, après accouplement, les nouveaux œufs ne sont pas viables.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Real Madrid : Ramon Calderon évoque la situation délicate de Gareth Bale

Angélique Kidjo s’affiche au naturel et souriante sur Instagram