Comment vaincre la gueule de bois selon la science ?

Se réveiller avec la gueule de bois est l’une des sensations les plus désagréables qui soient. Et, avec les fêtes de fin d’année qui approche à grands pas, certains d’entre nous vont certainement repasser par là.

Alors existe-t-il un remède miracle contre la gueule de bois ? Nous avons demandé à quatre experts leurs remèdes contre la gueule de bois (le meilleur restant évidemment de boire avec modération, comme on vous y invite).

Boostez votre petit-déjeuner avec des légumes à feuilles vertes

Notre corps est capable de neutraliser l’acétaldéhyde et de le transformer en acétate, mais cela dépend en grande partie de nos apports en antioxydants. Le glutathion, roi des antioxydants est essentiel dans ce procédé : il se compose de cystéine, un acide aminé que l’on trouve concentré à de hauts niveaux dans la plupart des aliments protéinés. Le bœuf, le poulet, les œufs, l’avoine et les lentilles font partie des meilleures sources.

Cependant, il y a mieux à faire pour optimiser ce premier repas de la journée. La production de glutathion à partir de cystéine dépend de la situation d’un ensemble de cofacteurs comme le magnésium, la glycine, le glutamate et l’adénosine triphosphate.

Les légumes à feuilles vertes sont d’excellentes sources de magnésium : ainsi, n’hésitez pas à associer des blettes et des épinards à votre saucisse et vos œufs brouillés. Mieux encore, assortissez le tout de tomates et de champignons qui fournissent de bonnes sources de glutamate, capables de booster la production de glutathion.

Activez-vous

Rien de plus tentant que de passer sa journée au lit quand on a la gueule de bois. Mais, faire un minimum de sport et transpirer un peu pourrait bien s’avérer utile. Une marche rapide de 15 minutes dehors donne un coup de fouet à votre système lymphatique et permet d’aller un cran plus loin dans l’élimination des toxines. Quoi de mieux qu’un peu d’air frais pour oxygéner le cerveau ?

Ne lésinez pas sur les vitamines                     

Lorsqu’on consomme de l’alcool de façon fréquente ou excessive, celui-ci agit comme un facteur antinutritionnel, augmentant le besoin du corps en vitamines et minéraux. C’est pourquoi on peut se sentir fatigué, mou ou même immunodéprimé, ce qui n’est pas idéal pendant la saison des fêtes. Des compléments alimentaires peuvent fournir une aide bienvenue, dès lors qu’ils s’inscrivent dans un régime équilibré.

Augmentez vos apports en antioxydants

Essayez le glutathion liposomé, un complément alimentaire riche en antioxydants qui vous aide à éliminer de votre corps les substances dérivées du métabolisme de l’alcool. Prenez-en avant d’aller vous coucher et dès votre réveil.

Hydratez-vous

Tandis que vous buvez de l’alcool, n’oubliez pas de vous hydrater avec de l’eau. Voyez l’eau comme votre alliée : entre chaque verre d’alcool, buvez un grand verre d’eau. Vous verrez que cela permet d’atténuer le mal de tête le lendemain.

Evitez la nourriture trop grasse

Si vous avez envie de craquer pour un burger avec des frites en fin de soirée, mieux vaudrait s’abstenir car les lipides et les glucides ne font qu’empirer le taux de sucre dans le sang : votre foie est encore plus sollicité et ça ne fera qu’empirer la gueule de bois le lendemain.

Oubliez le whisky

Les sulfites (que l’on ajoute souvent au vin pour des objectifs de conservation) et les substances organoleptiques (dérivés de la fermentation que l’on retrouve dans les boissons foncées comme le whisky) peuvent potentiellement contribuer aux symptômes de la gueule de bois, alors, quand on peut s’en passer, on évite.

Faites une pause

N’hésitez pas à faire une pause dans la boisson (la tentation de guérir le mal par le mal le lendemain avec un autre verre peut s’avérer payante dans l’immédiat, mais pourrait en fin de compte prolonger les symptômes de votre gueule de bois).

Avec Vogue