in

Coronavirus : Ryanair va supprimer près de 3 000 emplois pour faire face à la crise

Le secteur aérien, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, est sérieusement touché par la crise liée à la pandémie du coronavirus. La compagnie irlandaise Ryanair a pris la masure des choses en annonçant une décision radicale. L’effectif du personnel sera revu à la baisse grâce à la suppression prochaine de 3 000 emplois notamment chez les pilotes et le personnel navigant. Dans un communiqué, le groupe précise « qu’il faudra attendre deux ans pour un retour à la normale en termes de vols. En attendant, jusqu’en juillet au moins, quasiment tous ses appareils seront cloués au sol ».

Le Professeur Raoult répond aux critiques sur son apparence

Pour ce faire, des consultations seront engagées avec les syndicats. Le plan de restructuration concernera l’ensemble des marques du groupe, dont Ryanair mais aussi la branche autrichienne Lauda, la Maltaise Malta Air et la Polonaise Buzz.

Le trafic aérien de Ryanair est en chute libre soit 1 % de ses vols en avril, mai et juin, soit 150 000 passagers sur la période, contre 42,4 millions en temps normal. Et pour cet été, elle ne prévoit de transporter que la moitié des 44,6 millions de passagers attendus.

La compagnie endossera une lourde perte de 100 millions d’euros pour le premier trimestre et le deuxième trimestre. D’importantes autres mesures sont prises, notamment une baisse de 50 % de sa masse salariale jusqu’à la fin de cette année et ainsi qu’à mars 2021.

Coronavirus: le transport aérien s’enfonce un peu plus dans la crise en mars

 

« Ces suppressions d’emplois sont le minimum dont nous avons besoin pour survivre les douze prochains mois » a déclaré le patron de Ryanair sur la BBC. Si la pandémie venait à durer, « nous pourrions avoir à annoncer davantage de suppressions dans le futur » a-t-il prévenu.
Rappelons que Ryanair emploie actuellement 19 000 personnes.



Turquie / Coronavirus : des manifestants du 1er mai arrêtés pour non-respect des mesures

Une nouvelle piste de traitement du coronavirus fournie par les lamas