in

Coronavirus : un nouveau risque mortel identifié par des scientifiques

L’analyse de nouvelles données par une équipe internationale de scientifiques a révélé que les personnes atteintes d’un cancer ou celles qui s’en sont remises sont plus vulnérables au coronavirus que les autres. 

Avoir un sommeil irrégulier augmente t-il le risque de maladies cardiovasculaires ?

D’après les articles parus dans la revue Lancet, les chercheurs ont fait leur étude sur 928 personnes atteintes de cancer et infectées par le coronavirus aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Espagne. Il s’est avéré que la moitié a été hospitalisée et 13 % sont décédés. 

Basée sur les données de 800 Britanniques souffrant de différents types de cancer et infectés par le Covid-19, une seconde étude a révélé un taux de mortalité encore plus élevé, de 28 %.

La vulnérabilité au covid-19 est plus accrue chez les hommes avec un taux de mortalité de 17 % contre 9 % chez les femmes. En partie, cela peut s’expliquer par le fait que, malgré que les femmes sont souvent victimes de cancer du sein, elles ont moins de maladies chroniques en moyenne, selon les chercheurs.

La catégorie des personnes qui font des rêves en fin de vie, déterminée par la science

Comme le rapporte Sputnik, la revue précise que chaque année aux États-Unis, plus de 1,6 million de cancers sont diagnostiqués ; plusieurs millions d’Américains sont actuellement traités et 20 millions ont été soignés d’un cancer.

Selon les chercheurs, il est vital que les individus se retrouvant dans ce groupe de population fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas être infectées par le nouveau type de coronavirus.



Confinement : il remporte le jackpot et cache son ticket gagnant dans un mur

Mort de George Floyd : le chef de la Commission de l’UA réagit