L’épidémie du coronavirus est partie d’un marché à Wuhan en Chine. C’est un virus qui évolue très rapidement et qui devient aujourd’hui une question de santé publique.


Ce virus sème la panique générale au sein des populations. Ce nouveau coronavirus, baptisé 2019-nCov, ne craint aucun risque de mutation.

Coronavirus : le parc Disneyland de Shanghai (aussi) ferme

Rappelons que le premier lieu de contamination de grippes aviaires était un marché chinois. Et voilà encore ces marchés appelés “wet market” sont le foyer du nouveau virus.

Dans ces marchés, on trouve plusieurs types de volailles et animaux sauvages, « la plupart du temps, ce sont des chauves-souris asymptomatiques, elles sont porteuses du virus, mais pas malades », a expliqué au Huff Post Éric D’Ortenzio, coordinateur scientifique pour l’Inserm, spécialiste des maladies infectieuses émergentes.

 

7 applications infestées de virus que vous devriez désinstaller rapidement de votre smartphone

La rapide évolution de cette épidémie est faite par le canal des animaux qui sont le couloir de transmission à l’homme « mais souvent, le virus ne saute pas directement du réservoir à l’Homme, il faut un hôte intermédiaire, un autre animal. Parfois, il y a une mutation du virus entre la chauve-souris et l’hôte intermédiaire qui fait qu’il devient transmissible à l’Homme.

Les pouvoirs publics prennent des mesures fortes pour endiguer ce virus et protéger leurs citoyens.