Côte d’Ivoire / BAC 2022 : Le Togo cité dans l’épreuve de Français

Les épreuves écrites du baccalauréat 2022 ont démarré le lundi 4 juillet 2022, pour quelque 330 567 candidats répartis dans 525 centres sur l’ensemble du territoire national ivoirien.

Ces épreuves écrites qui ont démarré par la composition du français ont été officiellement lancées à 07h55, heure locale et GMT au lycée des jeunes filles de Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan par la ministre de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation, professeur Mariatou Koné. Et c’est avec une grande surprise que les candidats ont découvert l’épreuve de Français. 

En effet, le sujet de dissertation littéraire devra être traité à partir des œuvres d’un grand auteur togolais, AYAYI TOGOATA APEDO-AMAH. “”LE POÈTE EST CELUI QUI DIT LA VÉRITÉ QUI BLESSE LES HYPOCRITES ET LES MÉDIOCRES”.

CONSIGNES : EXPLIQUEZ ET DISCUTEZ L’AFFIRMATION D’AYAYI TOGOATA APEDO-AMAH EN VOUS APPUYANT SUR DES EXEMPLES D’ŒUVRES POÉTIQUES LUES OU ÉTUDIÉES”, peut-on lire. Une grande fierté pour l’auteur qui s’en est réjoui sur son compte Facebook.

Apédo-Amah est mieux connu dans les arcanes du théâtre togolais, aussi bien comme un dramaturge qu’un metteur en scène. Son oeuvre assez abondant, repose essentiellement sur des pièces de théâtre. 

Depuis “un continent à la mer”, jusque “la dette du mort”, en passant par “5 Octobre an 0”, et “la guerre civile des aputagas”, Apedo-Amah conforte dans ses oeuvres ses position et virulence politiques, tout en y convoquant l’histoire du Togo, qu’il invite le lecteur à découvrir, ou à se rememorer, et surtout de la questionner. Son écriture assez « injurieuse » qu’on lui a reproché à ses débuts, paraît de plus en plus épurée, et se porte encore mieux dans son dernier ouvrage : « Le Chien qui fume ».

Similaires