in ,

Côte d’Ivoire / CPI : la requête des avocats de Blé Goudé contre Fatou Bensouda

Charles Blé Goudé

Acquitté l’année dernière par des juges de la CPI, tout comme Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, l’ex-chef des Jeunes patriotes se débat toujours dans l’affaire de crimes contre l’humanité.

En effet, après l’appel de cette décision déposé en octobre par la procureure Fatou Bensouda, une nouvelle bataille juridique se profile à l’horizon. Une situation que tente d’éviter les avocats de l’ex-bras droit de Gbagbo. Pour eux, la procureure reste floue sur ses intentions.

Blé Goudé : « Rien ne parviendra à me détourner de ma trajectoire »

Dans son mémoire, Fatou Bensouda demande aux juges de prononcer le non-lieu, mais sans qu’ils n’en tirent les conséquences. Elle veut décider elle-même des suites qu’elle donnera à l’affaire, indiquent-ils.

Aussi, selon l’argumentaire des avocats, la Procureure n’a pas précisé quand elle jugerait leur client, alors qu’elle a eu l’avantage de faire déjà enregistrer ses témoins entre 2016 et 2018.

Elizabeth II : sa crainte de ne pas voir grandir le petit Archie

« Premièrement, il est difficile de savoir si M. Blé Goudé bénéficierait de la politique d’aide judiciaire de la Cour une fois l’arrêt rendu, de sorte qu’il n’aurait pas les moyens de conserver ces preuves. Deuxièmement, les preuves sont corrompues avec le temps. Même si M. Blé Goudé devait obtenir des éléments de preuve à décharge auprès de témoins, ces derniers ne témoigneraient pas pendant les prochaines années à venir. Cela fait déjà neuf ans que les événements présumés se sont produits, si un autre procès devait se tenir, cinq à dix ans pourraient encore s’écouler, et les souvenirs s’effaceraient. Ainsi, M. Blé Goudé ne bénéficierait pas des mêmes conditions que le Procureur pour présenter ses preuves sans que ce soit de sa faute. Un tel résultat violerait son droit fondamental garanti par l’article 67 », relève les avocats de la défense.

Confidences : « J’ai quitté mon travail pour allaiter mon petit ami toutes les 2 heures »

Pour toutes ces raisons susmentionnées, la défense demande respectueusement à la Chambre d’appel de rejeter l’appel du Procureur à titre subsidiaire, et de confirmer la décision d’acquitter Blé Goudé.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo/Les cabinets des ministères de la santé, de l’Agriculture et des Enseignements bientôt délocalisés

Togo / Coronavirus : le premier cas se porte bien

Coronavirus : “Il y aura des surprises, des patients jeunes vont mourir aussi”