in

Côte d’ivoire : le Révérand Makosso fait une grosse révélation sur l’artiste ivoirien DJ Arafat

Apparemment, le Roi du Couper-décaler n’aimait pas son pays d’origine. Ange-Didier Houon alias Arafat DJ, décédé le 12 août, à Abidjan, des suites d’un accident de moto, nourrissait un certain dégoût pour la Côte d’Ivoire.

Togo / Présidentielle 2020 : fin du recensement électoral ce lundi

Le pasteur Makosso Camille a fait la confession choc sur le plateau de l’émission burkinabé «Le grand café». Selon le Général Makosso Camille, Arafat DJ, dans les semaines précédant son décès, lui a confié qu’il regrettait d’être né Ivoirien.

Facebook : transférer des photos dans Google Photos va devenir hyper simple

« Arafat m’a dit : « Grando, je regrette que Dieu m’ait créé ivoirien». Il m’a dit honnêtement que c’est le seul pays où on ne le respecte pas et qu’on lui interdisait même l’accès à des boîtes de nuit. C’était triste. C’est quand même DJ Arafat et on lui interdit sur des chaînes radio et télé, on décolle ses panneaux, celui qui fait vendre la Côte d’Ivoire», a déclaré Makosso.

Préfectures du Bas-Mono et des Lacs : ISME-Togo se vulgarise auprès des autorités

Il ajoute : «Arafat était le roi et les autres artistes, ses notables. C’était un monstre de la musique. Il peut dire qu’il a une idée, et concrétiser cela en studio dans les heures qui suivent. C’était rapide. Hélas, il est parti brutalement».

Avec BENIN24 TV



Togo, Conseil des ministres, Kantè, mercredi 27 février,

Togo : voici l’intégralité des décisions prises lors du Conseil des ministres ce jeudi 5 décembre 2019

r ministre

Mali : le président Ibrahim Boubakar Keita réagit face au sacre de Messi