in ,

Côte d’Ivoire : les exigences de Bédié avant de revoir Alassane Ouattara

La situation politique en Côte d’Ivoire semble dans l’impasse. Alors que tous les signes annonçaient une réconciliation entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, ce dernier vient de changer de stratégie.

Le chef du PDCI qui a été porté à la tête d’une coalition de l’opposition ivoirienne pose des conditions pour poursuivre le rapprochement avec le président réélu pour un 3e mandat.

Dans une série de tweets publiés, l’ancien chef d’Etat ivoirien a affirmé avoir décidé de suspendre le dialogue autour du contentieux des élections présidentielles tant que certaines conditions n’auraient pas été remplies. Parmi celles-ci, la libération des opposants incarcérés. Lire ci-dessous des extraits de sa déclaration.

Déclaration de Bédié

Le dialogue qui s’était amorcé à l’Hôtel du Golf, vous en avez entendu parler. Depuis quelques jours vous n’entendez plus rien, pour des raisons précises. Il n’est en effet pas possible de continuer ce dialogue sans la libération de tous nos militants, tous nos cadres incarcérés. Il n’est pas possible de continuer ce dialogue sans la levée du blocus qui assiège encore quelques-uns d’entre eux comme Hubert Oulaye, a indiqué M. Bédié.

J’ai donc suspendu ce dialogue, jusqu’à ce que nos frères soient libérés. J’ai suspendu également ce dialogue jusqu’à ce que ceux qui ont été forcés de fuir à l’étranger opèrent un retour sécurisé chez nous. Ce sont là des préalables non négociables et je pense bien que, dans quelques jours, ces différentes libérations seront faites pour que nous puissions reprendre le dialogue pour la parole qui a été rendue entre Alassane Ouattara et moi-même, a-t-il ajouté.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mexique / Usage de cannabis : le projet de loi approuvé par le Sénat

Elysée : le porte-parole Gabriel Attal va retrouver son compagnon Stéphane Séjourné