Couvre-feu : un joggeur se jette dans l’océan pour échapper à la police

Le vendredi 26 février, un joggeur s’est jeté dans l’océan pour échapper à la police après le début du couvre-feu, relate France 3. Les faits ont eu lieu peu après 19h00 sur le remblai de la Baule, en France.

Un témoin a raconté au média « qu’on voyait le joggeur courir sur le remblai, quand une voiture de la BAC est passée dans l’autre sens », a fait demi-tour et est revenue « à grande vitesse vers le joggeur qui continuait sa course ».

Le joggeur n’avait visiblement pas compris que les gyrophares étaient pour lui.

« Un policier a tenté de le rejoindre, le joggeur est descendu sur le sable, le policier l’a suivi, le sportif est entré dans les vagues, comme le policier restait sur place et qu’un autre agent était venu le rejoindre, le joggeur s’est mis à l’eau et a nagé vers le large. Des amis et voisins ont pu le suivre un moment à la longue-vue », a-t-il dit.

Selon la chaîne, des secouristes ont été déployés alors qu’il nageait dans une eau à 9 degrés vers le large. Cité par le média, le SDIS de Loire-Atlantique a noté avoir déployé « d’importants moyens avec la SNSM et la police pour porter assistance » au sportif aperçu à 200 mètres du rivage.

Cet homme de 54 ans a été pourtant retrouvé sain et sauf par la police à son domicile dans la soirée, d’après Ouest-France. C’était son épouse qui a décroché le téléphone pour prévenir les fonctionnaires.

Il s’est vu infliger une amende de 135 euros (soit près de 89 000 FCFA) pour violation du couvre-feu et sera convoqué prochainement au commissariat.

Avec Sputnik.

Plus d'articles
« Je couchais avec des vierges pour un rituel d’argent », les terribles révélations d’un ex-footballeur nigérian