Covid-19 : cette grosse erreur de Facebook dans la riposte contre la pandémie

En cherchant à lutter contre la désinformation sur les vaccins, Facebook a également supprimé certaines publicités de villes et d’autorités sanitaires promouvant ceux-ci, rapporte Politico, se référant aux données sur les publicités bloquées datant de septembre dernier.

Les filtres mis en place par le réseau social ont « jugé » que certains de ces messages étaient à caractère politique ou faux et les ont automatiquement bloqués.

Plusieurs organismes concernés

Ces publicités payantes visaient à sensibiliser le public au fonctionnement des vaccins et renseignaient sur les endroits où se faire vacciner. Elles étaient publiées par des municipalités ou des organismes officiels de santé. Des institutions de l’Union européenne et des gouvernements européens sont également concernés.

Les promoteurs avaient la possibilité de faire appel de la décision, mais il s’agit d’un lourd et long processus qui en a découragé plus d’un, alors que les informations sur la pandémie changent constamment.

« C’est très injuste », commente auprès du média la municipalité d’Orland, dans l’Illinois, qui a vu deux de ses publicités bloquées. Ces restrictions « ont rendu très difficiles nos efforts pour communiquer des informations importantes sur le Covid-19 à nos résidents », indique-t-elle.

Blocage des contenus politiques

Depuis le 4 novembre 2020, date de l’élection présidentielle américaine, Facebook limite les publicités liées à l’élection, la politique ou les questions sociales. Le géant du numérique s’efforce toutefois de promouvoir le vaccin contre le Covid-19. Il a notamment octroyé 120 millions de dollars en crédits publicitaires à des ministère de la Santé, des agences des Nations unies et des ONG en ce sens.

«Nous travaillons avec des organisations de santé et des responsables associatifs pour mener des campagnes sur notre plateforme afin de promouvoir des informations précises sur les vaccins Covid-19 et d’encourager les gens à se faire vacciner», indique un communiqué datant du 9 février de la plateforme.

Avec Sputnik

Plus d'articles
Le frère de Presnel Kipembe insulte violemment Thomas Tuchel après la défaite du PSG à Dortmund (vidéo)