«Stériliser les Africains» : la LDNA s’insurge contre la proposition de Macron de livrer des vaccins à l’Afrique

Emmanuel Macron a proposé à l’Occident le vendredi 19 février dernier de livrer «le plus vite possible» 13 millions de doses de vaccins au continent africain afin d’immuniser ses 6,5 millions de soignants. La Ligue de défense noire africaine (LDNA) a réagi dans la foulée en s’opposant à ce projet.

«Occupez-vous de la France, le continent africain se porte très bien, votre vaccin n’a que pour but de stériliser les Africains», estime l’organisation, qualifiant par ailleurs de «pantins locaux» du chef de l’État les Présidents sénégalais et ivoirien.

La LDNA, visiblement hostile vis-à-vis des vaccins actuellement approuvés dans l’Hexagone, a indiqué que les Français n’étaient que sujets à des essais de phase III, se référant à une publication de l’Aimsib (Association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante).

«Ça vaut notre crédibilité»

Emmanuel Macron a formulé cette proposition lors de la conférence sur la sécurité de Munich, expliquant que cette quantité de vaccins à livrer ne représentait que 0,43% du total commandé. «Si nous, Européens, Américains, savons livrer le plus vite possible ces 13 millions de doses, ça vaut notre crédibilité», a-t-il plaidé.

«Si nous annonçons des milliards aujourd’hui pour donner des doses dans six mois, dans un an, nos amis africains iront acheter des doses aux Chinois, aux Russes», justifie-t-il. Toujours vendredi, les pays du G7 ont convenu de doubler leur apport de vaccins aux autres pays, notamment via le programme Covax de l’OMS.

Avec Sputniknews

Plus d'articles
Coronavirus : les USA veulent attirer les professionnels de santé étrangers