Covid-19 : les Etats-Unis en urgence sanitaire face à l’accélération inquiétante des cas

Les États-Unis font face à une urgence sanitaire. Le dimanche 27 décembre, ils ont dépassé la barre des 19 millions de cas recensés de la Covid-19, selon l’université Johns Hopkins, soit un million de nouvelles contaminations en moins d’une semaine. Ils sont toujours le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas. Ce nouveau seuil sinistre est franchi seulement 6 jours après que les États-Unis ont dépassé les 18 millions de cas. Ils recensent également un total de 333 069 décès liés au virus.

Le pays est confronté à un rebond spectaculaire de la pandémie. Au moins un million de nouveaux cas ont été recensés chaque semaine depuis début novembre dans la plus grande économie au monde. Si plus d’un million d’Américains ont reçu la première dose de leur vaccin contre la Covid-19, une étape importante dans la plus grande campagne de vaccination de l’histoire des États-Unis, ses responsables ont admis qu’elle prenait du retard. Et les vaccins ne permettront pas d’atténuer la hausse actuelle du nombre de cas.

Le célèbre immunologue américain Anthony Fauci a ainsi dit redouter que le pire de la pandémie aux Etats-Unis reste à venir, à la suite des fêtes de fin d’année. « Je partage l’inquiétude du président élu Biden sur le fait que cela pourrait empirer au cours des prochaines semaines », a-t-il estimé sur CNN dimanche, disant craindre une “hausse s’ajoutant à la hausse” que connaissent déjà les Etats-Unis.

Déjà membre de la cellule de crise du président Donald Trump et nommé conseiller par son successeur Joe Biden, le Dr. Fauci a souligné par ailleurs que cette recrudescence des cas pourrait intervenir à un “moment très critique” et se traduire par un “surcroît de pression” sur un système hospitalier fonctionnant déjà à flux tendu.

Le médecin en chef des Etats-Unis, Jerome Adams, a reconnu dimanche être “très inquiet” à propos de cette potentielle hausse après les fêtes. « Même si vous avez voyagé, il y a quand même des mesures que vous pouvez prendre », a-t-il souligné, recommandant de ne pas rendre visite à des personnes à risque au cours des deux semaines suivant le déplacement.

Au cours de la semaine qui a précédé le jour de Noël, environ un million d’Américains ont pris l’avion chaque jour, selon l’agence TSA, chargée des contrôles de sécurité dans les aéroports.

Avec l’Express.

Similaires