Covid-19 : l’Oréal ne semble pas être affectée par la crise

Sûrement parce qu’ils le valent bien, les actionnaires de l’Oréal n’ont pas à se plaindre du traitement qui leur est réservé. Malgré la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, le géant des cosmétiques continue de se montrer généreux envers ses actionnaires d’après le dernier rapport de Janus Henderson relayé par Business Insider.

Aucune entreprise française n’a versé autant d’argent à ses actionnaires de juillet à septembre, selon les données du gestionnaire d’actifs britannique. Pendant cette période, son chiffre d’affaires a progressé de 1,6% grâce notamment aux  produits vendus en pharmacie. Un succès opportun qui compense en partie les défaillances du luxe, toujours bien morose.

Total et Danone dans les pas de L’Oréal

D’autres groupes français ont suivi l’exemple de l’Oréal comme Total “qui s’est par exemple opposé à bon nombre de ses homologues européens en maintenant son dividende au même niveau”. “Plusieurs sociétés françaises ont également restauré les dividendes qu’elles avaient annulés dont Danone, qui a bien augmenté son dividende, et Bouygues et l’Oréal qui les ont maintenus à un niveau identique par rapport au troisième trimestre 2019”, ajoute le rapport.

“Total fait partie des rares groupes du CAC40 à avoir maintenu le versement du dividende prévu avant le Covid. Au total, le géant pétrolier aura fait ruisseler 7 milliards d’euros à ses actionnaires en 2020″, précise de son côté Libération. L’étude rapporte aussi que LVMH et Axa ont également “restauré leurs dividendes, mais à un niveau bien inférieur”.

Dans le même temps, le groupe pétrolier a annoncé un plan de départs volontaires mettant 700 emplois en péril et Danone entend supprimer jusqu’à 2 000 postes dont “400 à 500” en France.

Au niveau mondial, les multinationales chinoises (China Construction Bank, China Mobile…), américaines (Apple, Microsoft, ExxonMobil, JPMorgan Chase…) et russes (Gazprom, Lukoil…) sont les sociétés ayant le plus gâté leurs actionnaires en 2020. Des montants qui n’atteignent pas les sommets de 2019, avant la pandémie.

Cette année-là, 1 430 milliards de dollars avaient été distribués dans le monde. La France n’était pas en reste puisque jamais les actionnaires du CAC 40 n’avaient touché autant d’argent.

Avec Yahoo Actualités

Plus d'articles
Football : voici le seul joueur nigérian qui a impressionné Ronaldinho