COVID-19 : une femme reçoit plus de 91 millions de FCFA après la mort de son fiancé des effets secondaires du vaccin

Quelques jours après sa première dose de vaccin anti-covid, Zion a souffert d’un mal de tête « atroce » environ une semaine après avoir été vacciné. Il a été emmené à Newcastle Royal Victoria Infirmary où son état a continué de s’aggraver. Il est décédé le 19 mai 2021. 

Son certificat de décès répertorie les complications de la vaccination, en particulier les hémorragies cérébrales, comme facteur possible selon certains médias.

Le Vaccine Damage Payment Scheme est géré par la NHS Business Services Authority et est basé à Newcastle. Malgré toutes les blessures causées par le vaccin qui ont été signalées dans le monde entier, l’organisation maintient toujours que les dommages graves causés par le vaccin sont extrêmement rares.

Vicki a pu demander une indemnisation parce que le programme permet à quelqu’un de le faire pour quelqu’un qui est décédé, tant que cette personne gère sa succession.

Le programme indique également ce qui suit : « Tous les vaccins utilisés au Royaume-Uni ont fait l’objet d’essais cliniques rigoureux et ont satisfait aux normes strictes de sécurité, d’efficacité et de qualité de l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA). »

S’adressant à GB News, Vikki, 39 ans, a déclaré qu’elle avait enfin l’impression d’être reconnue, mais qu’elle promettait de se battre pour les autres, dont beaucoup pourraient maintenant recevoir eux-mêmes un paiement. 

Bien qu’elle ait demandé le programme de paiement des dommages causés par les vaccins au début du mois de juin de la même année, Mme Spit a attendu plus d’un an pour obtenir la confirmation qu’elle recevrait le règlement. 

Son histoire a été couverte par la BBC en novembre 2021, et ce n’est que maintenant qu’elle a reçu une compensation.

Similaires