Covid-19 : voici la vitesse à laquelle le virus se propage avec et sans masque

L’université de Riken et celle de Kobe ont utilisé un superordinateur japonais, “Fugaku“, pour simuler et comprendre le mouvement des particules virales du coronavirus. Après des expériences, les chercheurs ont avancé que l’humidité est un facteur de propagation des particules virales.

Les conclusions des universités de Riken et de Kobe montrent qu’une humidité de 30 % entraîne plus du double de la quantité de petites particules en aérosol par rapport à une humidité de 60 % ou 90 %.

“Lorsque les gouttelettes sortent de votre bouche, elles se mélangent à l’air et se dispersent. Mais lorsque l’air est sec, les gouttelettes s’évaporent plus rapidement. Au fur et à mesure qu’elles s’évaporent, ce que nous appelons l’aérosolisation progresse. Ainsi, les gouttelettes qui seraient tombées sur le bureau se dispersent davantage (si l’air est sec)”, explique Makoto Tsubokura.

Les chercheurs japonais ont également comparé les écrans faciaux et les masques. Ils ont constaté que les masques sont plus efficaces pour minimiser la propagation des aérosols.

L’Organisation Mondiale de la Santé, qui a longtemps écarté le danger des aérosols, sauf dans le cas de certaines procédures médicales, a déclaré que la transmission du coronavirus par aérosol ne peut être exclue en cas d’infection dans des espaces intérieurs surpeuplés et mal ventilés.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Chuck Norris : la star laisse sa carrière d’acteur pour ce nouveau job