in ,

CPI : vers un acquittement définitif de Gbagbo et Blé Goudé

« Sauf cataclysme, on s’achemine vers un rejet de l’appel interjeté par la procureure Fatou Bensouda et la confirmation de l’acquittement prononcé par la chambre de première instance, et donc la fin du procès dans les semaines à venir.» C’est le verdict prémonitoire prononcé par l’Observatoire ivoirien des droits de l’Homme OIDH. Cette ONG ivoirienne, l’une des plus importantes du pays, a des yeux et des oreilles à La Haye depuis l’ouverture des procès Gbagbo et Goudé. Pour elle, l’élargissement définitif des deux coaccusés les plus célèbres de la Côte d’Ivoire ne fait aucun doute.

Le Ghana reçoit des officiels de la CPI

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé comparaissent depuis janvier 2016 devant la Cour pénale internationale (CPI) pour des charges de crimes contre l’humanité (meurtres, viols, autres actes inhumains, ou tentatives de meurtre et actes de persécution) qui auraient été commis lors des violences postélectorales de 2010-2011. Ils avaient été acquittés le 15 janvier 2019. Selon Christiano Mel Aké, chargé à l’OIDH du projet de monitoring de la justice pénale internationale en Côte d’Ivoire, « Le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n’a pas été inutile, il nous a permis à tous de nous apercevoir des faiblesses au sein de la CPI…Il est vraiment surprenant et décevant de voir une cour internationale présenter de telles lacunes sur des questions de procédure.»

CPI : le premier condamné de la cour libéré

 

 

Ces lacunes, selon Christiano Mel Aké, ont notamment consisté en une «instruction peu approfondie avec des failles ayant abouti à une série de témoignages peu cohérents, des pièces à conviction peu fiables, peu crédibles, fragiles et quelques fois étrangères à la situation», mais aussi en «l’absence criante» de preuves pour attester la théorie principale de la procureure qui reposait sur l’existence d’un plan commun des coaccusés pour exterminer les populations originaires du nord de la Côte d’Ivoire, réputées favorables à Alassane OuattaraLa procureure demeure toutefois convaincue du mal fondé de la décision de l’acquittement prononcée en première instance.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Jay-Z : le rappeur crée une école dans une université à New York

Ligue Europa : le Séville FC dompte l’AS Roma et accède aux quarts de finale