Dadju fait des révélations chocs sur Maître Gims

S’il est l’un des artistes francophones les plus adulés du moment, Dadju a connu des débuts très difficiles.

À 29 ans, Dadju est au sommet de la gloire. Si ses disques sont de véritable succès, son travail est aussi récompensé par des prix qu’il a récemment remportés, notamment deux NRJ Music Awards.

Le chanteur est aussi mis à l’honneur dans la presse puisque le magazine Paris Match lui consacre un encart dans les pages mode où il est qualifié de « nouveau roi de la sape ». L’occasion pour lui d’évoquer les coulisses de la création de sa marque. Dadju vient en effet de lancer une ligne de prêt-à-porter baptisée « Username ». Et quand il lui est demandé si « devenir designer, c’était un rêve d’enfant », Dadju surprend avec une réponse assez franche : « avoir de l’argent pour sortir de la galère. »

Dadju à la rue durant son enfance

« J’ai grandi dans le 93, à Romainville, avec ma mère et mon petit frère. Un jour, on a été expulsés de chez nous et on s’est retrouvés à la rue. Le lundi un foyer, le mardi un hôtel, et puis la rue pendant un an et demi. C’est l’école qui m’a sauvé la vie », explique Dadju à Paris Match. « Quand ma conseillère d’éducation a appris que j’étais SDF (Sans Domicile Fixe, ndlr), elle a fait des collectes dans mon établissement. Elle me donnait un peu d’argent pour pouvoir manger. J’avais 13 ans et j’ai découvert la solidarité, l’entraide. C’est grâce à elle que nous avons obtenu un appartement », confie l’interprète du tube « Bobo au cœur ».

Dans cette interview, Dadju révèle également comment il a renoué avec son frère Maître Gims : « En 2002, je vois Gims sur YouTube. C’était un choc. On n’a pas la même mère et on s’est perdus de vue pendant des années… et là je le retrouve par hasard en train de rapper avec la Sexion d’Assaut. J’avais tellement envie de le voir ! Mais pour ça, il fallait que je contacte mon père, et lui aussi je ne savais pas où il était. Quelques mois plus tard, Gims me retrouve et me prend sous son aile. Grâce à lui, j’ai eu envie de me lancer dans la musique », explique-t-il.

Une aide précieuse car Dadju fait aujourd’hui partie des artistes les plus écoutés et les plus vendus en France… tout comme Maître Gims d’ailleurs.

Avec Public

Plus d'articles
Coronavirus en France : Édouard Philippe annonce la fermeture des restaurants, cafés, bars et cinémas