in

De nouveaux gestes pour se saluer après la fin de la pandémie ?

Après que Donald Trump a laissé entendre que les poignées de main pourraient disparaître après la pandémie de coronavirus, un professeur en psychologie sociale de l’Université de Floride a déclaré que le « check » et la révérence pouvaient remplacer ce geste de communication.

Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine, fait un don de masques aux États-Unis

« Les poignées de main sont un standard occidental. Concernant les révérences, on les voit plus souvent dans les cultures orientales. Aujourd’hui, il est raisonnable de s’incliner », a affirmé James Shepperd.

Et d’ajouter : « Si des personnalités publiques lancent cette tendance, les révérences pourront devenir la norme en Occident ».

Un autre geste de communication peut également devenir plus répandu : « Dans quelques temps, le “check” pourrait succéder aux poignées de main en tant que norme », a poursuivi le professeur.

En raison du coronavirus, de nombreux pays, dont les États-Unis, recommandent de garder une distance d’environ 2 mètres, de ne pas se saluer avec des poignées de main et de se les laver soigneusement.

Le professeur en psychologie sociale envisage d’ailleurs de ne saluer personne avec des poignées de main jusqu’à la fin de la pandémie. De plus, il estime que la norme reconnue sur la distance appropriée de communication peut également être revisitée de la même manière.

Voici pourquoi les clients achètent massivement du papier toilette

« Il est un peu étrange de parler à quelqu’un à une distance plus grande, lorsque nous sommes habitués à se tenir plus proche les uns des autres, mais cela peut devenir une nouvelle norme. Nous savons que les standards de distance interpersonnelle diffèrent selon les cultures. Il est possible que ceux-ci subissent des changements dans quelques temps », a estimé le spécialiste.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, plus d’un million de cas de contamination ont été recensés à travers le monde, selon l’Université Johns-Hopkins. La maladie a tué plus de 51.000 personnes.

Coronavirus : le Burkina Faso passe la barre des 300 cas positifs

M. Pokora accusé de racisme après avoir comparé la coiffure de sa belle-fille au coronavirus ; il répond