in

« WitchTok », la communauté des sorciers sur TikTok

Une grandissante communauté de jeunes Français sur TikTok, revendique ouvertement la pratique de la sorcellerie. Son nom, « WitchTok ».

Donald Trump : est-il déjà trop tard pour gagner les élections en novembre ?

Le mouvement fait parler de lui par sa passion pour l’encens et les bougies, des divinités éclectiques, et plus récemment, le mouvement s’est dit engagé pour la cause noire ; #BlackLivesMatter.
Nixa, 16 ans, pratique la sorcellerie depuis mars. Elle dit : « J’ai découvert la sorcellerie grâce à une amie de ma mère, qui était voyante. Elle a su lire en moi, et m’a dit qu’une jeune fille, morte, veillait sur moi. Un jour, alors que j’étais sur TikTok, je suis tombée sur le profil d’une sorcière et je me suis dit : c’est ça. C’est ce qui me manquait. »

Sur le réseau social, le hashtag #Witchtok a été visité près de 2,4 milliards de fois et les créateurs de contenus les plus actifs sont de véritables stars, avec plus de 500.000 abonnés pour les plus connus d’entre eux.

Un autre « WitchTokeur » raconte, « Quand j‘ai installé l’application, j’ai vu une vidéo de la sorcière française Sarahal06 [480.000 abonnés]. Je me suis abonné à son compte, j’ai ”aimé” quelques vidéos, puis TikTok ne m’a plus proposé que ça ». Dans cette petite bulle de filtre, les sorciers rencontrent peu de contradicteurs. « Certains viennent parfois nous dire qu’une place nous attend en enfer », indique cependant un autre utilisateur. La déroutante communauté grossit.

TikTok : 20 stars envoient une lettre ouverte à Trump contre l’interdiction de l’application

Ces nouveaux sorciers, encore plus souvent des sorcières, lient la figure de la sorcellerie à une forme de lutte féministe. « Nous nous déclarons filles spirituelles des sorcières, libres et savantes. Nous nous déclarons sœurs de toutes celles qui aujourd’hui encore, parce qu’elles sont femmes, risquent la violence et la mort », déclamait ainsi une tribune signée, l’année dernière, par 200 personnalités dont Marlène Schiappa, alors Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.


Dans la communauté WitchTok, des ados filment des autels dans leurs chambres. Ils partagent leurs astuces, ils donnent les adresses de leurs magasins favoris pour leurs potions. La pratique est amusante, souvent un peu secrète : comment expliquer à ses parents que l’on pratique la sorcellerie ? Certains utilisateurs filment leur « autel » agencé dans une boîte à chaussures, afin de ne pas être vus de leurs proches.

 

Nigeria : une Conférence sur la sorcellerie fait polémique

Hadès, Athéna, Aphrodite. Mais aussi Taranis ou Esus. Les sorciers de TikTok ressuscitent aussi des divinités grecques ou celtes reléguées aux livres d’histoire de la mythologie.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un mort élu dans un Conseil municipal en raison d’un vide juridique

Mercato – PSG : Une star bientôt à Paris grâce à Neymar et Mbappé ?