Des Camerounais en colère contre Macron après ses propos polémiques envers Paul Biya

Quelque 500 Camerounais, ont manifesté dans le calme, ce lundi 24 février 2020, devant l’ambassade de France à Yaoundé, s’indignant de propos du président français Emmanuel Macron, qui a promis samedi de mettre la pression à son homologue camerounais Paul Biya.

Ils ont chanté et dansé à la gloire de Paul Biya, tout en s’insurgeant contre l’attitude et les propos de Macron.

Cette scène incroyable d’Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy « se tordant de rire »

« Macron mêle-toi de tes oignons »

La plupart des manifestants portaient des drapeaux du Cameroun tandis que d’autres brandissaient des pancartes hostiles au président français.

M. Macron, le Cameroun n’est pas un Dom-Tom (départements et territoires français d’Outre-Mer), M. Macron mêle-toi de tes oignons, pouvait-on lire sur certaines pancartes.

Nous sommes ici pour riposter aux propos de Macron parce qu’il a manqué de respect à notre patriarche (Paul Biya), a expliqué un manifestant, Souley Aboubakar, président d’une des associations des jeunes partisans de M. Biya, à l’origine de ce rassemblement.

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara bientôt au bord du rouleau ?

Il (M. Macron) est un président de la République. Il doit être respecté, mais il doit respecter notre président, a-t-il ajouté. Nous ne sommes pas une province de la France. Le Cameroun est un État souverain, indépendant depuis 1960, a-t-il poursuivi, invitant M. Macron à présenter des excuses. La même exigence a été exprimée par d’autres manifestants.

« Des violations des droits de l’homme intolérables »

Samedi, Emmanuel Macron avait dénoncé des violations des droits de l’homme intolérables au Cameroun, promettant de mettre la pression sur Paul Biya pour que la situation cesse. Il répondait à un activiste camerounais qui l’avait interpellé samedi lors du Salon de l’agriculture.

Prince Charles : nouvel incident diplomatique évité de peu grâce à Emmanuel Macron (vidéo)

Le 14 février, 23 personnes dont une majorité d’enfants sont mortes au cours d’une opération militaire dans le village de Ntumbo, dans le Nord-Ouest du Cameroun, selon l’ONU. Dimanche, Yaoundé a réagi, assurant vouloir rester maître de son destin, et a réaffirmé qu’il n’y avait pas eu 22 villageois, dont quatorze enfants, tués.

Plus d'articles
Les enfants têtus ont plus de chances de réussir dans la vie d’après une étude