Quatre (4) soldats nigérians ont été tués dans une nouvelle attaque jihadiste, apprend-on.


« Les assaillants sont passés par la brousse qui longe la route, prenant les troupes par surprise », a confié une source sécuritaire.

Les publications sur les réseaux sociaux peuvent-elles justifier un licenciement ?

« Les combattants ont ensuite incendié et pillé le village, avant de se replier », explique la même source sécuritaire.

Depuis plusieurs mois, les attaques jihadistes se multiplient dans la sous-région notamment au Mali, au Burkina Faso et au Nigeria.