Diego Maradona : de nouvelles révélations sur la mort de la star du football

Mort le 25 novembre 2020, quelques semaines seulement après une nouvelle hospitalisation, le décès de Diego Maradona suscite encore le choc mais aussi les spéculations alors qu’une enquête a été ouverte à l’encontre des ambulanciers venus à son secours. Le mercredi 23 décembre, le tabloïd britannique The Mirror a ainsi fait de nouvelles révélations au sujet de la disparition de la légende du football.

Selon eux, El Pibe de Oro n’avait aucune trace d’alcool ni de drogue dans son système lorsqu’il rendait son dernier souffle. Toutefois, il souffrait de “problèmes majeurs du cœur, du foie et des reins”. En revanche, un cocktail de médicaments sur ordonnance composé de quétiapine, de venlafaxine et de lévétiracétam a été retrouvé.

Tandis que le premier médicament est utilisé pour traiter les troubles de l’humeur, la dépression, la schizophrénie ou encore les troubles bipolaires, la Venlafaxine est un antidépresseur administré pour soigner les crises de panique. Le lévétiracétam, quant à lui, appartient à une classe de médicaments anticonvulsivants et est employé pour traiter l’épilepsie en complément d’autres molécules, réduisant ainsi le nombre de crises. Des traces de Ranitidine ont aussi été retrouvées chez Diego Maradona, un médicament utilisé contre l’indigestion et les brûlures d’estomac et faisant l’objet d’une enquête au Royaume-Uni puisque soupçonné d’augmenter le risque de cancer. Et si certains de ces médicaments peuvent entraîner une arythmie cardiaque, il n’y aurait “aucune preuve que Diego Maradona suivait un traitement pour la maladie cardiaque dont il souffrait. “

Pour rappel, le champion du monde de 1986 est mort quelques semaines après son 60ème anniversaire célébré le 30 octobre 2020 des suites d’un œdème pulmonaire aigu secondaire ainsi que d’une insuffisance cardiaque chronique exacerbée. Le médecin du défunt a été mis en examen pour homicide involontaire. L’état de santé de l’Argentin était au plus bas. En effet, après sa mort, il a été révélé que Diego Maradona souffrait d’une cirrhose du foie, pouvant entraîner une insuffisance rénale aiguë, d’une maladie coronarienne ainsi que d’une fibrose myocardique.

Avec Closermag.

Plus d'articles
Togo : c’est parti pour l’acte 6 des Joutes Verbales Francophones