EdF : Benzema imposé à Deschamps ? Michel Moulin sème le doute

Candidat à la présidence de la Fédération française de football, Michel Moulin avait récemment pris la défense de Karim Benzema dans l’affaire qui l’oppose au sélectionneur des bleus Didier Deschamps. Il avait notamment affirmé que l’absence de Benzema était une erreur de management, n’hésitant pas à tacler sévèrement l’actuel président de la Fédération française de football, Nöel Le Graët.

Cependant, au cours d’une récente interview avec RTLFoot, Michel Moulin s’est plutôt réservé prétendant que ses propos avaient été mal interprétés.

« Concernant Benzema, bien entendu il y a un sélectionneur, en plus il est bon, c’est Didier Deschamps, c’est quelqu’un de bien en plus, je n’ai rien dit là-dessus. Par contre, sur le cas de Benzema, les gens aimeraient savoir à un moment donné : pourquoi et comment ? Je n’ai pas dit “je vais sélectionner Benzema“. Mais un patron, rencontre un sélectionneur avec un joueur, essaye de régler le problème, et c’est terminé. Aujourd’hui, personne ne règle le problème. Et aujourd’hui, on arrive à des situations comme en 2010, où il y a des grèves des joueurs, parce qu’on n’a pas anticipé les problèmes. Bien entendu, je n’ai jamais dit que j’allais sélectionner Benzema », a-t-il précisé.

Cette mise au point faite suite aux nombreuses critiques parfois très violentes que Michel Moulin a reçu de part et d’autre. Didier Deschamps avait également réagi à ses propos n’hésitant pas à lui adresser un message assez claire sur sa ferme décision concernant ce dossier Benzema.

Plus d'articles
JJ Rawlings : “J’aurais souhaité que nos présidents te précèdent”, Kemi Seba